Accueil >>
HOME
26/05/2018
Golden European League : La France en progrès
L’équipe de France féminine a conclu la phase aller de la Golden European League samedi par une défaite en Croatie (3-1), à l’issue d’une rencontre où elle a affiché de nets progrès par rapport à ses précédentes sorties. Place désormais à la phase retour avec trois matchs à domicile, à Vandoeuvre-lès-Nancy.
Pour ce troisième match consécutif à l’extérieur, l'entraîneur adjoint de l'équipe de France, Félix André (Emile Rousseaux reprendra le groupe en juillet), avait composé un six de départ un peu plus expérimenté que celui aligné mercredi dernier en Finlande, avec les titularisations de la capitaine Juliette Fidon, de la Nantaise Odette Ndoye, de la centrale Pauline Martin, de retour en tant que titulaire onze mois après sa sérieuse blessure au genou, de la libero Amandine Giardino et de la pointue Julie Oliveira Souza.

Forcément, par rapport au six de 21 ans de moyenne d’âge qui avait débuté en Finlande, le rendement des Bleues s’en est ressenti, avec notamment un gros match offensif de Juliette Fidon, meilleure marqueuse tricolore avec 27 points (à 63%), Julie Oliveira Souza ayant de son côté inscrit 18 points. Cela n’a cependant pas suffi pour repartir de Split avec une première victoire en Golden European League, les Croates ayant offert une forte opposition aux joueuses de Félix André, portées par leur capitaine et pointue Samanta Fabris, auteure de 31 points (58% en attaque).

A l’arrivée, les joueuses locales se sont imposées en quatre manches (25-19, 25-21, 18-25, 27-25), mais Félix André a noté des progrès dans les attitudes et dans le jeu – "notre meilleur match de la compétition", a-t-il commenté - qui devraient permettre au jeune groupe appelé à disputer cette Golden European League de mieux négocier la phase retour. Une phase retour qui verra les Bleues recevoir trois fois à Vandoeuvre-lès-Nancy les équipes les ayant battues ces huit derniers jours, dans l’ordre la Hongrie (30 mai), la Finlande (2 juin) et la Croatie (6 juin).

La réaction de Félix André, entraîneur adjoint de l’équipe de France :
"C’était notre meilleur match de la compétition, celui où l’équipe a montré le plus de caractère face à un adversaire qui était quand même physiquement composé de très belles individualités, dont la pointue et capitaine qui joue en Italie. Je suis fier de l’engagement que les filles ont mis, l’équipe avance, progresse step by step. On est dans les objectifs que nous nous étions fixés, nous nous sommes mieux sentis dans le jeu, dans le respect des consignes et dans le plaisir d’évoluer sur le terrain, je ne retiens que du positif malgré la défaite. Maintenant, retour en France pour les trois mêmes matchs avec un groupe qui va changer avec deux-trois nouveaux éléments, on a une base de travail, à nous de continuer là-dessus".