Accueil >>
HOME
(Miniature) Coupe de France : Les favoris presque tous là
Béziers dans le dernier carré (photo: Béziers Media)
04/01/2018
Coupe de France : Les favoris presque tous là
Les quarts de finale de la Coupe de France ont eu lieu mercredi soir. Chez les dames, Cannes, Mulhouse, Béziers et Le Cannet sont passés, tandis que côté masculin, Tourcoing, Poitiers, Chaumont et Nantes-Rezé joueront les demi-finales.
A une exception près, les demi-finales de la Coupe de France féminine réuniront le 6 février prochain les quatre équipes qui font actuellement la course en tête de la Ligue A. Détenteur du record de victoires dans la compétition (19) et leader du Championnat, le RC Cannes s’est qualifié ce mercredi pour le dernier carré en allant gagner à Evreux en quatre manches (25-16, 21-25, 25-21, 25-15), tandis que son dauphin, Béziers, finaliste de la Coupe la saison dernière, s’est également imposé en déplacement et en quatre sets, dont un premier très accroché, à Nantes (38-36, 16-25, 25-23, 25-15).

Quant au champion de France en titre, Mulhouse, qui occupe actuellement la troisième place en Ligue A, il a fait la loi dans son Palais des Sports face à Saint-Raphaël, là encore en quatre sets et au terme d’une partie serrée (26-24, 26-24, 23-25, 25-23). Parmi le quatuor de tête du Championnat, seul le Stade Français Paris-Saint-Cloud a chuté lors de ces quarts de finale, les partenaires d’Alexandra Dascalu s’étant inclinées chez le finaliste 2017 de la Ligue A,
 Le Cannet… également en quatre sets (18-25, 25-18, 25-21, 25-18).

Chez les hommes, la belle aventure des deux pensionnaires d’Elite (troisième division nationale), Martigues et Mende, s’est arrêtée ce mercredi soir : respectivement tombeuses au tour précédent de Toulouse et Nice, les deux formations ne sont pas parvenues à réitérer l’exploit en quarts de finale, les Provençaux ayant été dominés chez eux par Poitiers (22-25, 25-17, 21-25, 19-25), présent au stade des demi-finales pour la première fois depuis 2010, tandis que la formation de la Lozère, qui avait remporté la saison dernière la Coupe de France fédérale, a chuté, également à domicile, contre Tourcoing (25-27, 14-25, 14-25).

A Lyon, la hiérarchie a aussi été respectée, puisque c’est le champion de France en titre et actuel leader de Ligue A, Chaumont, qui est sorti victorieux de son duel face à l’ASUL, pensionnaire de Ligue B, en quatre manches. Enfin, le Paris Volley, qui occupe la deuxième place de la même Ligue A, ne sera pas au rendez-vous des demi-finales le 6 février prochain, puisque les partenaires des internationaux Franck Lafitte et Nicolas Rossard se sont inclinés au tie-break sur le terrain du finaliste de la Coupe 2016-2017, Nantes-Rezé.