Accueil >>
HOME
(Miniature) Marc Francastel avant les Universiades
Nicolas Rossard emmène la jeune équipe tricolore.
17/08/2017
Marc Francastel avant les Universiades
Alors que l'équipe de France A s'apprête à défendre son titre européen en Pologne dans quelques jours, le collectif A' vient d'arriver à Taipei pour participer aux Universiades (19-30 août). Marc Francastel, le sélectionneur de l'équipe réserve des Bleus, évoque les objectifs de cette compétition.
Le groupe. "On a un groupe jeune qui peut compter sur plusieurs points forts. D’abord son libero, Nicolas Rossard, qui nous a rejoints après avoir passé la majorité de l’été avec l’équipe A. Ensuite, les réceptionneur-attaquants qui sont quatre joueurs vraiment intéressants et qui savent faire beaucoup de choses. Plusieurs joueurs se sont entrainés sur le camp d’entrainement que nous avons mis en place il y a cinq ans avec Laurent Tillie. C’est le cas de Timothée Carle, Luka Basic, Thomas Nevot, Yacine Louati, qui ont travaillé tout au long des mois de mai et juin. L’ensemble du groupe a repris l’entrainement le 2 août à Montpellier pour un long stage de préparation."

La compétition. "On est loin des formats de compétitions classique, où l’on arrive dans un hôtel, où l’on est entre nous, où on va au gymnase facilement. Aux Universiades, il y a entre 7000 et 8000 athlètes, nous vivons dans un village, avec des problématiques de transports. Il y a aussi l’envie de voir d’autres sports, de vivre le club France et la délégation française. Il y a tous ces différents aspects à gérer pour à la fois rester concentrés sur l’objectif mais avoir aussi le sentiment de vivre l’évènement. L’objectif est aussi pour nous de préparer des athlètes à éventuellement intégrer l’équipe A et être capables de mieux appréhender ce type d’évènement qui ressemble aux Jeux Olympiques, le jour où ils auront la chance d’y aller. C’est vraiment dans cette démarche que l’on s’intègre en participant à cette compétition."

Les adversaires. "Au volley, la France n’avait plus participé aux Universiades depuis 2007. Nous héritons donc d’un mauvais classement, ce qui explique que nous intégrons une poule forte, avec le pays hôte, Taipei, les États-Unis, le Brésil et le Japon. Notre poule va être certainement compliquée. Les États-Unis ont la même démarche que la nôtre : préparer des athlètes à rejoindre l’équipe A et participer aux Jeux Olympiques. À domicile, Taipei alignera sans doute la meilleure équipe possible, c’est-à-dire la même qui a participé à la Ligue mondiale cette année. Enfin, vu la densité des joueurs au Brésil, je ne m’inquiète pas sur leur capacité à sortir une équipe avec un niveau relevé. On va avoir plein de matchs très intéressants à jouer. Pour le moment, on manque d’informations sur nos adversaires puisque l’on n'a toujours pas reçu les compositions des délégations. Ce qui est intéressant, c’est que l’on va avoir un style de jeu asiatique, avec la Chine et le Japon qui présentent des joueurs plutôt techniques, avec beaucoup de mouvement. Je pense que le Brésil arrivera avec un jeu assimilable à celui des Français, tandis que les Américains auront plutôt un jeu méthodique avec des systèmes bien en place."

L’objectif. "Aujourd’hui, on part tellement dans l’inconnu qu’il est difficile pour nous de fixer un objectif précis à atteindre. Dans une compétition de volley traditionnelle, on connaît les compositions des équipes adverses à l’avance. Ce qui sera important, ce sera d’observer les qualités d’adaptation de nos joueurs face aux différents styles de jeu que nous rencontrerons et de voir lesquels d’entre eux sont capables d’intégrer l’équipe A le plus rapidement. Cela constitue un objectif à part entière de ce type de compétition. Lorsque Laurent Tillie a repris l’équipe de France en 2012, l’idée était de travailler à ce qu’il y ait une ossature et une stabilité sur l’ensemble des équipes de France, dans le but d’amener des joueurs en équipe de France le plus vite possible, avec un style de jeu identique, des valeurs et des principes communs. C’est peut-être cette continuité de travail qui commence à payer, lorsqu’on voit que l’intégration des jeunes s’est si bien passée cette saison. Notre but est de continuer dans cette dynamique."

 

PROGRAMME 
 
Heures françaises

Universiades


20/08/2017
14:00 CHINE TAIPEI / FRANCE

22/08/2017
12:00 FRANCE / USA

24/08/2017
12:00 BRÉSIL / FRANCE

25/08/2017
09:00 FRANCE / JAPON
 
 
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Site de la compétition :
www.2017.taipei
              
GROUPE FRANCE

BUREL Nicolas - 07/09/1991 - Central
MEYER Léo - 25/01/1997 - Passeur
VANDOOREN Vianney - 14/02/1995 - Central
HENRY Mederic - 20/06/1995 - Central
CAPET Maxime - 24/10/1997 - Pointu
BASIC Luka - 29/01/1995 - Récep/Attaquant
LOUATI Yacine - 04/03/1992 - Récep/Attaquant
CORTEGGIANI Jordan - 07/05/1991 - Pointu
CARLE Timothee - 30/11/1995 - Récep/Attaquant
TRUHTCHEV Axel - 29/04/1995 - Récep/Attaquant
NEVOT Thomas - 30/04/1995 - Passeur
ROSSARD Nicolas - 23/05/1990 - Libéro