Accueil >>
HOME
04/06/17
Un grand chelem pour débuter la Ligue Mondiale
Les Bleus concluent leur séjour à Kazan par une troisième victoire, trois sets à zéro (17-25, 25-27, 22-25), face à l'Argentine. Un sans-faute pour la France dans ce premier tour de Ligue Mondiale. Des conditions idéales pour entamer le second tour de la compétition, vendredi 9 juin à Pau.
Une dernière attaque écrasée par Kévin Le Roux et le sourire des Bleus, au Volleyball Center Sankt Peterburg avec de Kazan. Après une victoire maîtrisée face à la Bulgarie vendredi et un succès sur une équipe russe redoutée samedi, La France signe ce dimanche une troisième victoire pour conclure le premier tour de Ligue Mondiale à Kazan. Avec un score de 3-0 (17-25, 25-27, 22-25), les Bleus conservent la tête du classement du groupe 1 et progressent sereinement vers l’objectif Final Six.

Il n’aura suffi que de trois sets à la France pour venir à bout des Argentins. Épuisés par leurs deux matchs précédents, notamment une victoire au tie-break à l’arrachée hier face à la Bulgarie, les hommes de Julio Velasco ont subi de plein fouet l’efficacité d’un service français agressif et varié. Le premier set fut une formalité pour les Bleus, en rouge ce jour (17-25). Dominée en première partie du second set (10-16), l’Argentine est revenue, menaçante à l’heure du money-time (19-21) et a poussé les hommes de Laurent Tillie a un véritable bras de fer avant de céder, sur les trois derniers points du sets inscrits par Kevin Le Roux (25-27).

C’est également le central (14 points au total) qui signera la balle de match du troisième set remporté 22-25, pendant lequel les Français ont été mis en difficulté par un bloc argentin jusqu’alors inexistant et l’efficacité offensive du central Facundo Imhoff (7 points). Meilleur marqueur de la partie avec 20 points, le jeune attaquant de pointe Stephen Boyer a eu du mal à entrer dans le match mais a finalement brillamment composé offensivement (15 attaques gagnantes sur 23) et défensivement (4/8 au bloc).

En inscrivant sept aces au total et avec dix blocs au compteur final, les Bleus ont confirmé leur progression dans ces secteurs de jeu. Deux aspects qu’il faudra soigner le week-end prochain à Pau (du 9 au 11 juin), où la France recevra un plateau ultra relevé pour un deuxième tour de Ligue Mondiale. Dans l’ordre, les Bleus affronteront la Russie, l’Italie et enfin les États-Unis. La formation tricolore devrait y retrouver son réceptionneur-attaquant, Earvin Ngapeth. Le rendez-vous est donné.