Accueil >>
HOME
(Miniature) Golden League : Défaite frustrante pour les Bleues
Photo: CEV
28/05/2021
Golden League : Défaite frustrante pour les Bleues
Pour son entrée en lice en Golden League européenne, l’équipe de France féminine s’est inclinée contre la Roumanie (3-2), chez elle, à Cluj-Napoca, après avoir mené deux manches à zéro. Les Bleues devront rebondir samedi contre l’Espagne (19h).
Comme c’est rageant ! Deux semaines après avoir décroché leur place pour le prochain championnat d’Europe, qui aura lieu à la fin de l’été, les joueuses de l’équipe de France ont bien cru qu’elles allaient débuter la Golden League européenne par une nouvelle victoire. A Cluj-Napoca, les Bleues ont mené de deux sets contre le pays-hôte de cette phase aller, la Roumanie, avant de céder après un rude combat (17-25, 23-25, 26-24, 26-24, 15-11).

Privé de certaines joueuses comme Lucille Gicquel ou Juliette Fidon Lebleu, le sélectionneur Emile Rousseaux avait décidé de rester dans la continuité du TQCE en alignant Nina Stojiljkovic à la passe, Amandha Sylves et Isaline Sager-Weider au centre, Juliette Gelin en libero, ainsi qu’Helena Cazaute, Leia Ratahiry et Lisa Arbos à la réception et à l’attaque.

Après quelques points pour se rôder, les Bleues ont rapidement mis la machine en route, d’abord au bloc, notamment grâce à Sylves (7-5), puis grâce à une Cazaute impériale en bout de filet (14-9). L’écart a vite pris des proportions très importantes (17-10, puis 24-15), et une faute au service a conclu ce premier set à sens unique (25-17).

On l’a compris, la suite sera beaucoup plus accrochée. Les Roumaines, emmenées par les 27 points de la jeune gauchère Alexia Carutasu (17 ans), ont réussi à revenir dans la rencontre. Il a fallu deux belles attaques de Cazaute pour que les Bleues raflent la deuxième manche (25-23) mais, malgré un bel avantage dans le troisième acte (16-12), elles n’ont pas réussi à conclure (24-26).

La passeuse Emilie Respaut est entrée dans le quatrième set, sans pouvoir inverser la dynamique. Le discours d'encouragement d’Amandine Giardino lors d’un temps mort et le coaching d’Emile Rousseaux (entrées d’Elouga, Moreels et Martin) ont redonné un petit souffle aux Bleues, passées à deux points du match (23-23), mais là encore ça n’a pas suffi (24-26). Et dans le tie-break, la tendance est restée en faveur des Roumaines (11-15)
.

Dommage pour les efforts des Bleues, qui n’ont rien lâché jusqu’au bout, à l’image des 26 points d’Helena Cazaute, des 13 points de Lisa Arbos et des 7 blocs d’Amandha Sylves, sur ses 17 points. Il faudra vite digérer cette rencontre pour rebondir samedi contre l’Espagne (19h).

Les réactions: 

Cyril Ong, entraîneur adjoint de l’équipe de France :
"C’est une grosse frustration ! Pendant deux sets, on était vraiment pas mal. On est bien parti, on a mis de la pression au service, on était bien au bloc/défense. Au fur et à mesure, en face, elles ont mis plus de pression, et on a un peu flanché en faisant plus de fautes. Maintenant, vu le score, on s’est bien battu, on a tenu, on avait les moyens de prendre le quatrième set. On a une équipe remaniée, avec des joueuses jeunes, ou peu expérimentées à ce niveau, donc c’est plutôt pas mal. On n’est pas loin, on est sur la bonne voie. Il va falloir qu’on arrive à trouver des ressources pour avancer, et gagner ces matchs-là, au couteau. On continue de travailler, et j’espère qu’on va transformer cela assez rapidement. Le haut niveau, c’est de savoir rebondir le lendemain, être de nouveau d’attaque. On a réussi le faire sur le TQCE contre la Hongrie. Ici, le niveau d’opposition est plus élevé. Il va falloir qu’on remette du cœur à l’ouvrage, pour essayer de gagner, et concrétiser tous les efforts que les joueuses font à l’entraînement et pendant les matchs."

Juliette Gelin, libero de l’équipe de France: "Je pense qu’il nous a manqué un peu de stabilité en réception, sur les passes, pour pouvoir avoir plus d’arguments offensifs, et gêner le bloc adverse. J’ai ressenti un peu de fatigue aussi de la part des filles, mais c’est comme ça. Le niveau est plus élevé qu’au TQCE, mais on s’est bien battues. On ne peut pas dire qu’on a lâché les sets ou le match facilement, c’est satisfaisant, même si on est déçues ne pas avoir fait mieux. Il y avait beaucoup de jeunes sur le terrain, il faut qu’on apprenne à jouer ensemble et qu’on grandisse. L’Espagne ? On s’attend à un autre genre de combat. Les Espagnoles sont moins grandes que les Roumaines, mais elles défendent beaucoup, elles vont beaucoup renvoyer. Il va falloir qu’on soit propre, et qu’on évite de faire des fautes en voulant finir trop vite les points."

PROGRAMME ET RESULTATS

POULE A
FRANCE / ROUMANIE / AZERBAIDJAN. / ESPAGNE

Tournoi en Roumanie

28 mai 2021 - 16h00

ROUMANIE / FRANCE 3-2 (17-25, 23-25, 26-24, 26-24, 15-11)
>> Stats et photos


29 mai 2021 - 19h00 
ESPAGNE / FRANCE

30 mai 2021 - 18h30 
FRANCE / AZERBAIDJAN

Tournoi en France à Harnes

4 juin 2021 - 20h00
ROUMANIE / FRANCE 

5 juin 2021 - 20h30 
FRANCE / AZERBAIDJAN

6 juin 2021 - 19h00
ESPAGNE / FRANCE 


Phases finales en à Ruse en Bulgarie du 19 au 20 juin 2021
 
LE GROUPE FRANCE

Passeuses : Emilie Respaut (IFVB), Nina Stojiljkovic (Paris-St Cloud)

Réceptionneuses/attaquantes :, Helena Cazaute (Mulhouse), Manon Moreels (Marcq en Baroeul) (Rzeszow, Pologne), Leia Ratahiry (IFVB), Lisa Jeampierre (Laguna, Espagne)

Centrales : Eva Elouga (Quimper), Pauline Martin (Mougins), Isaline Sager-Weider (RC Cannes), Amandha Sylves (Nantes)

Liberos : Juliette Gelin (Chamalières), Amandine Giardino (Le Cannet)

Pointues : Lisa Arbos (Las Palmas, Espagne) 




PROGRAMMATION TV

Tournoi en Hongrie :
les deux premiers matchs diffusés en clair sur la chaine YouTube de la CEV
Le dernier match sur eurovolley.tv



Tournoi en France
Diffusion de tous les matchs  de l'Equipe de France sur SPORT EN FRANCE


 
INFORMATIONS PRESSE

 
Pour vous accréditer pour le tournoi à Harnes : cliquez ici