Accueil >>
HOME
11/01/2021
Les vœux d’Eric Tanguy
Le Président de la Fédération Française de Volley vous présente ses meilleurs voeux pour la nouvelle année 2021.
« Je tenais en premier lieu à adresser à chacune et chacun le meilleur pour cette nouvelle année 2021, en souhaitant tourner au plus vite la page d’une pandémie qui, depuis bientôt un an, touche toute la population française et mondiale. Le volley français, en tant que sport collectif et sport de salle, aura été doublement pénalisé au cours de 2020 : notre sport n’a pas pu être pratiqué, tant en entraînement qu’en compétition, 60% de l’année, ce qui est énorme. Les restrictions qui nous frappent sont encore d’actualité, nous espérons une reprise des activités le plus vite possible, l’échéance fixée par le gouvernement est aujourd’hui le 20 janvier. Mais évidemment le plus important est que la situation sanitaire s’améliore au plus vite, plusieurs dizaines de milliers de Français ont perdu la vie à cause de cette pandémie, il ne faut pas les oublier.

Au niveau fédéral, l’année 2020 s’est terminée par ma réélection à la tête de la Fédération Française de Volley, j’aimerais au travers de ces vœux remercier tous les clubs qui ont voté pour mon équipe et m’ont renouvelé leur confiance pour un nouveau mandat de quatre ans. Nous allons, lors de ces quatre années à venir, essayer de porter le plus haut possible les couleurs du volley. Une partie du Conseil d’administration a été renouvelée à cette occasion, je me félicite vraiment, en ces temps difficiles, de l’engagement sans faille des dirigeants bénévoles, qui sont pourtant actuellement privés de la partie "plaisir" de leur investissement et doivent, parfois, faire face à la détresse dans laquelle se trouvent certains clubs.

Le retour au volley dès que possible est notre priorité.

Un plan de soutien exceptionnel a été entériné samedi 9 janvier par le Conseil d’administration et il est mis en place dès aujourd’hui :
- Une aide financière d’un montant total de 400 000 euros est débloquée immédiatement pour les clubs évoluant en championnat national : concrètement, chaque équipe de Nationale 3 – et je précise bien équipe (un club pouvant avoir plusieurs équipes de Nationale) recevra 1350 euros, chaque équipe de Nationale 2 percevra 1577 euros.
- Chaque ligue régionale est volontaire pour s’associer à la fédération afin de compléter le plan de soutien national et ainsi apporter une aide aux clubs évoluant en régional et en départemental.
Tous les clubs seront donc soutenus par toutes les instances dirigeantes fédérales.
Le volley est solidaire dans cette période si difficile.
Cette aide vient compléter le premier soutien aux clubs en fin de saison 2019/2020 qui était d’un montant de 120 000 euros.
Enfin, une nouvelle phase de soutien sera organisée dans quelques mois via les aides de l’Etat desquelles tous les clubs affiliés seront destinataires.


A ce jour, l’échéance principale de cette année 2021 reste les Jeux Olympiques de Tokyo qui ont encore été récemment confirmés par Thomas Bach, le président du CIO. Cela aurait été une grosse déception que notre équipe de France masculine, qualifiée il y a un an après un parcours brillant, soit privée de ce rendez-vous. Je fais confiance à Laurent Tillie et à son staff pour préparer nos joueurs dans les meilleures conditions, sachant que par la suite le Championnat d’Europe est également un objectif important pour nos Bleus.
Pour ce qui est du beach-volley, il n’y a pour l’instant pas de tournois internationaux permettant à nos joueuses et joueurs de tenter de se qualifier par le ranking. La qualification olympique se jouera sur la Continental Cup européenne qui aura lieu fin juin.
Notre équipe de France féminine de volley-ball a quant à elle une première échéance importante début mai avec un tournoi de qualification pour l'EuroVolley 2021 dont la phase aller est prévue en France ; là encore, j’ai toute confiance en Emile Rousseaux et en son staff pour mener à bien cette mission.
Enfin, nos 2 équipes de France de volley assis poursuivront elles aussi leur programme de stages, qui devraient les conduire aux championnats d’Europe à l’automne 2021 si les conditions sanitaires le permettent. Je tiens à souligner l’engagement de ces athlètes et des staffs engagés dans le projet paralympique 2024.

A plus longue échéance, nous sommes plus que jamais tournés vers les JO de Paris 2024. Nous avons la ferme intention et une très grande envie de participer au succès de cet événement en délivrant, aux côtés du COJO, les meilleures compétitions possibles de volley-ball et de beach-volley, et en donnant les moyens à nos équipes de France de préparer cette échéance capitale du mieux possible. Et j’inclus bien évidemment nos équipes nationales de Para Volley, dont les Jeux de Paris seront la première très grande compétition internationale.
Nous souhaitons également nous inscrire dans l’héritage de ces JO pour qu’ils permettent à notre sport de franchir un nouveau cap. Nous avons eu de très bons résultats lors de la dernière Olympiade, puisque le nombre de licenciés a augmenté – croissance malheureusement stoppée par la pandémie - nous espérons que cette dynamique, portée par l’échéance olympique, va reprendre rapidement.

Bonne année à toutes et à tous ! »

Eric TANGUY
Président de la FFVolley