Accueil >>
HOME
30/08/2020
Euro U19 : Les Bleues au pied du podium
L’équipe de France a terminé à la quatrième place de l’Euro U19, qui s’est achevé ce dimanche en Bosnie. Les Tricolores ont cédé contre la Biélorussie (3-1) dans le match pour la médaille de bronze.

Pas de médaille pour l’équipe de France juniors. Les Bleues ont été battues par la Biélorussie (3-1), ce dimanche, lors du match pour la troisième place de l’Euro U19. Au lendemain de leur défaite en demi-finale contre la Serbie (3-1), les Tricolores ont de nouveau cédé.


Après un premier set globalement dominé les Biélorusses (18-25), les joueuses de Fabrice Vial ont haussé le ton dans le deuxième acte, en menant rapidement 8-3. Un 7-0 leur a toutefois fait très mal (10-14), et les Bleues, malgré une belle réaction (18-17), ont fini par concéder également ce set (21-25).

Mais les Tricolores n’ont rien lâché ! Dans une fin de set serrée (20-20), alors que les Biélorusses avaient remonté cinq points de retard, les Bleues ont réussi à arracher la troisième manche pour relancer le suspense (25-23). Dans le set suivant, elles ont même obtenu trois balles pour s’offrir un tie-brek (24-21), avant de finalement céder (25-27). Et ce malgré les efforts de Guewe Diouf, qui termine (de loin) meilleure marqueuse de la rencontre avec ses 30 points. Auxquels on peut ajouter les 10 points de Julie Henyo, les 4 blocs victorieux (pour un total de 6 points) de la centrale Aminata Dia, ou encore la bonne entrée d'Halimatou Bah (8 points sur les deux derniers sets).

A l'arrivée, cette fin de quatrième set laissait logiquement des regrets au staff tricolore. "On menait 24-21, on était en train de trouver des solutions contre cette équipe après avoir été dans une situation très compliquée, donc il y a forcément de la déception, explique le sélectionneur Fabrice Vial. On ne sait pas ce qu’il se serait passé au tie-break, mais on aurait pu relancer complètement la rencontre. On a fait énormément de coaching parce qu’on ne trouvait pas de solutions, donc j’ai basculé ma réceptionneuse-attaquante à la pointe, et j’ai remis une autre joueuse en réception. C’est décevant de ne pas avoir réussi à finaliser dans ce quatrième set."

Dommage car une place sur le podium aurait récompensé le joli parcours de cette équipe de France. "Le bilan est forcément positif, confie Fabrice Vial. On est déçu de ne pas ramener cette médaille, surtout que ça aurait été historique pour le volley féminin, sur cette génération, et même toutes générations confondues. Mais le groupe a fait le boulot pour sortir de la poule. Il a fallu battre la Croatie, la Bulgarie, la Turquie… Ce sont des nations du volley, des nations qui sont devant nous au ranking. On a fait des perf’ honorables. On était au niveau sur cette compétition. Maintenant, ça se joue sur des détails, on a des filles qui sont encore pour certaines un peu tendres. Quand on a des opportunités, au haut niveau, il ne faut pas les rater, sinon ça ne pardonne pas."

Résultats de la poule II (Osijek, Croatie)

Samedi 22 août : France-Croatie 3-2 (26-24, 24-26, 25-14, 23-25, 15-7)
La feuille de match
Lundi 24 août : France-Bulgarie 3-0 (25-17, 25-17, 25-21)
La feuille de match
Mercredi 26 août : France-Turquie 3-1 (23-25, 25-22, 25-23, 25-21)
La feuille de match

Phase finale (Zenica, Bosnie)

Samedi 29 août : France-Serbie 1-3 (25-23, 15-25, 20-25, 14-25) 
La feuille de match
Dimanche 30 août : France-Biélorussie 1-3 (18-25, 21-25, 25-23, 25-27)
La feuille de match

Le groupe tricolore :

Passeuses : Emilie Respaut, Enora Danard-Selosse
Réceptionneuses/attaquantes : Guewe Diouf, Halimatou Bah, Léa Ackx, Léia Ratahiry, Julie Henyo
Pointue : Iman Ndiaye
Centrales : Naomi Ngolongonlo, Jade Defraeye, Aminata Dia
Libéros : Stella Vidaller, Hope Rakotozafy

Le staff : Fabrice Vial (entraîneur), François de Tschudy (entraîneur adjoint), Justine Michon (médecin), Steven Platteau (statisticien), Clara Gensac (kinésithérapeute)