Accueil >>
HOME
(Miniature) Le Journal des Bleus : Carle, Tillie et Ngapeth MVP
Photo : legavolley.it
03/02/2020
Le Journal des Bleus : Carle, Tillie et Ngapeth MVP
Retour hebdomadaire sur les performances des internationaux tricolores dans leurs clubs respectifs.
Italie

Arrivé l’été dernier en Calabre, Timothée Carle a décroché ce week-end à l’occasion de la 18e journée de SuperLega sa première nomination de MVP à l’issue du match des mal-classés remporté par son équipe de Tonno Callipo Vibo Valentia sur le terrain de la lanterne rouge, Sora (25-21, 25-19, 25-20). Le réceptionneur/attaquant tricolore a inscrit 17 points, avec à la clé un très bon pourcentage offensif (71%), tandis que son coéquipier en Bleu, Barthélémy Chinenyeze, s’est aussi distingué avec 10 points (75%, 1 bloc).

Ce succès permet à l’équipe de Reggio di Calabre de passer à la 11e place, devant Top Volley Cisterna qui, malgré les 15 points de Jean Patry (48% en attaque, 1 bloc), s’est incliné à domicile face au Modène d’Ivan Zaystev (23-25, 28-26, 13-25, 20-25). Dans les autres matchs impliquant des joueurs de l’équipe de France, Jenia Grebennikov s’est imposé avec Trentino Volley, actuellement 4e au classement, à Piacenza (23-25, 25-22, 25-16, 25-21) ; Vérone, avec Stephen Boyer et Jonas Aguenier remplaçants (4 points pour le premier, 1 pour le second), s’est lourdement incliné sur le terrain du leader, la Lube Civitanova (25-8, 25-14, 25-19) ; défaite également, malgré un bon Yacine Louati (16 points, 46% en attaque, 2 aces, 1 bloc), pour Monza à Ravenne (25-21, 18-25, 25-20, 32-30).

Pologne

Les quatre actuels internationaux français de PlusLiga ont tous gagné ce week-end pour le compte de la 19e journée : honneur à Kevin Tillie qui, avec 10 points (64% en attaque, 1 bloc), a été élu MVP du match remporté par le leader, Varsovie, avec également Antoine Brizard (5 points), aux dépens de Zawiercie (25-20, 25-21, 25-19). Victoire en trois sets également pour le deuxième, Zaksa Kedzierzyn-Kozle, avec Benjamin Toniutti (3 points dont 2 aces) face à Radom (25-19, 25-21, 25-21), tandis que le quatrième, Jastrzebski Wegiel, avec Julien Lyneel de nouveau titulaire (11 points, 56% en attaque, 1 bloc, 1 ace), s’est imposé sur le terrain de Suwalki en quatre manches (25-16, 20-25, 25-17, 25-18).

Russie

Déjà élu MVP de la rencontre de Ligue des champions en milieu de semaine dernière face aux Belges de Maaisek, Earvin Ngapeth a de nouveau été distingué ce week-end, meilleur joueur, avec 17 points (52% en attaque, 5 aces, 1 bloc) du match remporté en trois sets par le Zénith Kazan face à Belgorod (25-19, 25-19, 25-17). Le Zénith occupe la cinquième place au classement de la Super League après cette 15e journée, mais avec un ou deux matchs de retard sur ses devanciers.

Turquie

Le choc de la 15e journée opposait ce week-end Galatasaray à Fenerbahçe pour le toujours bouillant derby d’Istanbul, et c’est l’équipe visiteuse, avec un Thibault Rossard entré en jeu pour la première fois depuis sa blessure au pied gauche (1 ace), qui s’est imposée en trois sets (25-19, 25-23, 25-22), un succès qui lui permet de conforter sa place de leader, avec désormais cinq points d’avance sur sa victime du jour.

Allemagne

15e journée et toujours aucune défaite en Bundesliga pour Berlin qui, samedi, est allé gagner en trois sets à Rottenburg (25-17, 25-22, 25-22), avec 2 points pour Nicolas Le Goff, ménagé au troisième set.

Chine

Alors que Kévin Le Roux devait effectuer ses grands débuts ce week-end en Super League chinoise avec Pékin, l’épidémie de coronavirus qui frappe le pays a conduit les autorités à suspendre, au moins provisoirement, le championnat. Le central de l'équipe de France est rentré en France, en attendant la suite des événements.

Ligue A

En s’inclinant à domicile face à Toulouse (2-3) pour le compte de la 15e journée de Ligue A, Rennes, s’il reste leader, permet à Tours de revenir à une longueur, les partenaires du libéro Nicolas Rossard, titulaire, s’étant de leur côté imposés à Ajaccio (25-23, 26-28, 25-15, 25-18).

Dans le bas du classement, devant plus de 3000 spectateurs, Narbonne a surpris Chaumont (25-22, 25-20, 25-20), avec 13 points pour Julien Winkelmuller (41% en attaque) dans les rangs du CVB 52 pour lequel Raphaël Corre était titulaire à la passe (2 points), tandis que Sète, malgré les 12 points de Daryl Bultor (64% en attaque, 3 blocs), s’est incliné à Paris en quatre manches (25-22, 25-18, 23-25, 28-26).