Accueil >>
HOME
(Miniature) TQO : Les Bleus battus par la Bulgarie
Photo : CEV
06/01/2020
TQO : Les Bleus battus par la Bulgarie
Au lendemain de sa victoire face à la Serbie en ouverture du Tournoi de qualification olympique de Berlin (3-0), l'équipe de France s'est inclinée au tie-break lundi face à la Bulgarie lors de son deuxième match. Il lui faudra battre les Pays-Bas mercredi soir pour disputer les demi-finales.
Les Bleus espéraient lundi après-midi contre la Bulgarie confirmer leur éclatante victoire de la veille face à la Serbie, ils sont tombés sur un os, en l'occurrence la formation de l'Italien Silvano Prandi, qui, emmenée par sa star Tsvetan Sokolov (23 points), a imposé sa puissance et sa grosse qualité de service aux partenaires de Benjamin Toniutti. Ces derniers auront joué ce match sur courant alternatif, capables de belles fulgurances, mais aussi d’erreurs assez inhabituelles, en attaque et en réception. Les hommes de Laurent Tillie avaient réussi lors du dernier Euro à Montpellier à faire complètement déjouer les Bulgares et Sokolov pour s’imposer en trois sets, à Berlin, ces derniers ont pris leur revanche grâce leurs armes, notamment lors du tie-break au cours duquel leur service a clairement fait la différence.

Auparavant, les Bleus avaient offert une belle entame de match, avec notamment sept points consécutifs d’entrée de jeu (de 1-4 à 8-4), dont cinq de Jean Patry, auteur de trois aces, le deuxième à 124 km/h (pour un total de 20 points, à 55% en attaque). La belle machine tricolore s’est ensuite déréglée sur une série au service du capitaine Viktor Yofisov (de 16-13 à 16-18), un ace du second pointu Velizar Chernokozhev, entré pour ça, ayant offert trois balles de set aux Bulgares, (21-24), la troisième sera la bonne (23-25). Les Français ont su réagir dans la deuxième manche en prenant les commandes après un bloc de Nicolas Le Goff (3-0), ils ne les lâcheront plus, portant leur avance à +5 (10-5), puis +7 (16-9), après une très bonne série au service de Toniutti. Un ace de Yacine Louati mettra les Bleus à l’abri (23-15), Ngapeth concluant cette seconde manche (25-17).

Nouveau changement de décor dans la troisième avec une bonne entrée du joueur de Chaumont, Martin Atanasov (15 points, à 65% de réussite offensive), qui permet aux Bulgares de passer en tête (4-6) puis de se détacher (6-12, 14-21, 16-23), avant de se faire une frayeur en fin de set sur une grosse série de Ngapeth au service (21-23), mais de virer de nouveau en tête (22-25). Portés par un Earvin Ngapeth plus efficace (17 points, 39% en attaque, 3 aces, 2 blocs)
 et un Barthélémy Chinenyeze inarrêtable au bloc dans le quatrième set (4 blocs sur ses 5 sur l'ensemble du match, pour un total de 13 points), les Bleus égalisent (25-19), mais comme à Paris fin septembre face aux Serbes en demi-finale de l’Euro, ils ne parviennent pas à prendre le score dans le tie-break, la qualité de service de Sokolov, Skrimov et Yosifov finissant par faire plier l’équipe de Laurent Tillie (8-15).

Cette défaite n'entame en rien les chances tricolores de qualification pour les demi-finales, d'autant que les deux sets pris au courage, synonymes d’un point, feront peut-être la différence au moment du décompte final en faveur des Bleus qui ont encore toutes les cartes en main pour terminer parmi les deux premiers de leur poule. Il leur faudra pour cela dominer les Pays-Bas, nettement battus ce lundi par la Serbie (3-0), mercredi soir lors du dernier match de la poule B. 

Les réactions :

Laurent Tillie, entraîneur de l’équipe de France :
« C’était un match décousu, il y a eu des moments où on servait très bien, après c’était la Bulgarie, on enchaînait les belles actions et après, on faisait beaucoup de fautes, d’attaque, de réception… Je suis content qu’on ait réussi à gagner deux sets, parce qu’on était hors rythme, on a fait un de nos plus mauvais matchs, et malgré ça, on a gagné deux sets, on est encore vivants. C’est vraiment le principal. »

Benjamin Toniutti, passeur et capitaine de l’équipe de France : « Les Bulgares ont eu une grosse qualité de service, on sait que c’est la force de cette équipe. Et ce soir, ils n’ont pas beaucoup raté, cette équipe est dure à manœuvrer quand elle sert comme ça, vu la qualité de son bloc. On a réussi à trouver des ressources pour aller au tie-break sans super bien jouer, c’est un bon point, on espère que ça pourra faire la différence. Maintenant, on a la journée de repos pour recharger les batteries et être prêts pour le dernier combat contre la Hollande. »

Antoine Brizard, passeur de l’équipe de France : « Il y a de la déception, mais je ne pense pas qu’il y ait des regrets, parce qu’on est tombés sur une grosse équipe, extrêmement physique, il y a des jours où ils servent comme ça et c’est difficile de tenir tout le match en réception lorsqu’ils mettent une telle pression au service et qu’ils sont autant en réussite. Ce n’est pas leur niveau « normal », mais on sait que ce genre d’équipe peut entrer en feu, c’était le cas aujourd’hui. Le point pris est essentiel, ça nous met à l’abri de calculs, on sait juste qu’il faut gagner contre les Pays-Bas pour aller en demi-finales. On a le temps de se remettre la tête à l’endroit, il ne faut pas s’alarmer outre-mesure. »


RÉSULTATS ET PROGRAMME DES RENCONTRES

05/01/2020
13:30 FRANCE / SERBIE 3-0 (25-21, 25-21, 25-22)
> La feuille de match
> Les photos
16:30 SLOVÉNIE / BELGIQUE 3-0 (25-23, 28-26, 25-20)
19:30 RÉP. TCHÈQUE / ALLEMAGNE 0-3 (19-25, 22-25, 20-25)

06/01/2020
14:00 PAYS-BAS / SERBIE 0-3 (18-25, 18-25, 17-25)
17:00 BULGARIE / FRANCE 3-2 (25-23, 17-25, 25-22, 19-25, 15-8)
> La feuille de match
> Les photos
20:10 BELGIQUE / ALLEMAGNE

07/01/2020
14:00 BULGARIE / PAYS-BAS
17:00 BELGIQUE / RÉP. TCHÈQUE
20:10 ALLEMAGNE / SLOVÉNIE

08/01/2020
14:30 SERBIE / BULGARIE
17:30 SLOVÉNIE / RÉP. TCHÈQUE
20:45 FRANCE / PAYS-BAS

09/01/2020
17:00 1/2 FINALE
20:10 1/2 FINALE

10/01/2020
20:10 FINALE


DIFFUSION DES MATCHS 

Tous les matchs de l'Equipe de France sont diffusés en direct sur La Chaîne L'Equipe
Commentaires : Xavier Richefot, Frantz Granvorka

 
L'EQUIPE DE FRANCE

Passeurs : Benjamin Toniutti (Zaksa Kedzierzyn-Kozle/Pologne, capitaine), Antoine Brizard (Varsovie/Pologne)

Réceptionneurs/attaquants : Kevin Tillie (Varsovie/Pologne), Julien Lyneel (Jastrzebski Wegiel/Pologne), Earvin Ngapeth (Zénith Kazan/Russie), Yacine Louati (Monza/Italie), Timothée Carle (Callipo Sport/Italie)

Pointus : Jean Patry (Top Volley Cisterna/Italie), Julien Winkelmuller (Chaumont)

Centraux : Kévin Le Roux (Pékin/Chine), Nicolas Le Goff (Berlin/Allemagne), Barthélémy Chinenyeze (Callipo Sport/Italie), Daryl Bultor (Arago Sète)

Libéro : Jenia Grebennikov (Trentino Volley/Italie)

Le staff : Laurent Tillie (entraîneur), Arnaud Josserand (entraîneur adjoint), Pascal Foussard (team manager), Eric Verdonck (médecin), Olivier Maurelli (préparateur physique), Jérôme Piquet (kiné), Paolo Perrone et Thomas Bortolossi (scouts)


INFORMATIONS BILLETTERIE

Cliquez ici pour la billetterie en ligne

INFORMATIONS PRESSE

 Télécharger le dossier de presse