Accueil >>
HOME
(Miniature) TQO : Les Bleus s'offrent les champions d'Europe !
Photo : CEV
05/01/2020
TQO : Les Bleus s'offrent les champions d'Europe !
L'équipe de France a parfaitement entamé le Tournoi de qualification olympique de Berlin en battant dimanche la Serbie championne d'Europe en trois sets (25-21, 25-21, 25-22). Une victoire probante que les partenaires de Jean Patry tenteront de confirmer lundi face à la Bulgarie.
Un peu plus de trois mois après avoir été cruellement dominée par la Serbie au tie-break à l’AccorHotels Arena de Paris en demi-finales de l’EuroVolley 2019, l’équipe de France a pris dimanche une revanche magistrale en ouverture du TQO à la Max Schmeling Halle de Berlin, en s’offrant le scalp des champions d’Europe en trois sets (25-21, 25-21, 25-22). Cette victoire, remportée au prix d’une grosse solidarité défensive, incarnée par l’inépuisable Jenia Grebennikov, impeccable en réception, mais aussi de beaucoup de sang-froid en attaque, avec en artificiers Jean Patry (22 points, à 65% de réussite offensive) et Earvin Ngapeth (14 points), parfaitement servis par leur capitaine Benjamin Toniutti, permet aux hommes de Laurent Tillie de faire un premier pas important vers les deux premières places de la poule B, qualificatives pour les demi-finales (rappelons que seul le premier de ce TQO décroche son ticket pour les JO de Tokyo).

D’entrée, les Bleus, extrêmement concentrés et appliqués, ont fait mal aux champions d’Europe, Jean Patry ne manquant quasiment rien dans le set initial (9 points à 69% en attaque), qui voit la France se détacher la première (9-5). Les Serbes, portés par leur capitaine Nemanja Petric (6 points dans cette manche, à 75%), reviennent à 13-13, avant une accélération décisive des Bleus dans le money-time, grâce notamment au bon coaching de Laurent Tillie qui fait entrer Antoine Brizard à 21-19 pour densifier le contre ; choix payant, puisque le passeur de Varsovie signe le premier bloc de la France devant Uros Kovacevic (22-19), Earvin Ngapeth concluant ce premier set, lui aussi au bloc (25-21).

Vexés, les Serbes réagissent d’entrée de seconde manche en alignant une série de blocs, leurs premiers de la rencontre (3-9), poussant Laurent Tillie à faire entrer Yacine Louati à la place de Kevin Tillie. Encore un choix payant, puisque, après un challenge judicieusement utilisé par le sélectionneur qui remet les Bleus à une longueur (13-14), l’attaquant de Monza signe une série de services décisive (dont deux aces) qui permet à la France d’aligner cinq points de suite (de 13-15 à 18-15). Un écart maintenu dans le money-time par un Earvin Ngapeth très précis, le mot de la fin revenant, comme un symbole, à Yacine Louati, au bloc (25-21).

Le troisième set est extrêmement serré, avec jamais plus de deux points de différence entre les deux formations (5-3 pour la France, 10-12 pour la Serbie) jusqu'au money-time, atteint sur une égalité parfaite (20-20). Moment choisi par les Bleus pour accélérer sur une nouvelle série au service de Louati et une énorme attaque plein centre de Brizard (22-20), suivie d’un « monster bloc » du Berlinois Nicolas Le Goff (24-21), très précieux au centre tout comme Barthelémy Chinenyeze. 
Patry se charge de clore la partie (25-22), lui qui aura été le patron tricolore de la rencontre. Comme il y a quatre ans après leur victoire inaugurale face à la Russie, alors championne olympique en titre, voilà les Français idéalement lancés dans ce TQO de Berlin, la route vers Tokyo est cependant encore longue et semée d’embûches, la prochaine (lundi à 17h) étant une équipe de Bulgarie toujours imprévisible, emmenée par le coéquipier d’Earvin Ngapeth au Zénith Kazan, le surpuissant Tsvetan Sokolov.

Les réactions :

Laurent Tillie, entraîneur de l’équipe de France :
« C’est une belle entrée en matière. L’état d’esprit de l’équipe a été fantastique, les performances individuelles et collectives aussi, à commencer par Jean Patry, mais aussi l’entrée de Yacine (Louati), Earvin (Ngapeth) qui tient, Jenia (Grebennikov) monstrueux en réception, Benjamin (Toniutti) qui distribue vraiment bien, les centraux aussi, l’apport de Kevin (Tillie) au départ pour stabiliser, tout a vraiment été équilibré et juste. Je crois qu’on a bien fait de prendre cette option de reposer les joueurs (pendant le stage de préparation), de les mettre à niveau physiquement pour avoir un peu de fraîcheur physique et mentale, ce qu’ils ont démontré aujourd’hui, j’ai vraiment adoré l’état d’esprit collectif. Maintenant, le même type de combat nous attend contre la Bulgarie, avec un gros pointu, une équipe forte au bloc, il va falloir faire à peu près le même type de performance, en espérant qu’on aura la même réussite. »

Jean Patry, pointu de l’équipe de France : « On a vraiment fait un bon match contre les champions d’Europe, ce n’était pas facile de commencer contre une équipe comme ça. On a pris le match de la bonne façon, avec beaucoup de plaisir, de sérénité et de joie, je pense que ça a bien marché, ça s’est vu sur le terrain et ça nous a bien aidés. Personnellement, je pense que j’ai fait une bonne partie, j’étais bien, j’ai la confiance de mes coéquipiers, ça m’aide à aborder ce genre de match avec un peu plus de relâchement et de confiance. Les entrées nous ont fait du bien, notamment celle de Yacine (Louati) qui a fait une bonne série au service en milieu de set puis à la fin du match, il nous a décoincé des situations, mais de toute façon, sur ce genre de compétition, c’est le groupe qui permet d’avancer. Il nous manque des joueurs, mais le fait d’être tous solidaires va nous aider à aller le plus loin possible. »

Yacine Louati, réceptionneur/attaquant de l’équipe de France : « C’est un début de tournoi compliqué pour tout le monde, on a mieux démarré le match, ça a vraiment fait la différence pour prendre le rythme derrière, on a toujours réussi à prendre l’avantage quand il le fallait, ça a marché. Il y a une seule place pour huit équipes, ce n’est pas beaucoup, mais on en a tous envie, c’est un super début de tournoi, mais il faut vraiment avoir chaque fois les yeux rivés sur le prochain match, il faudra jouer comme aujourd’hui, voire mieux, mais on est prêts pour ça. »

Nicolas Le Goff, central de l’équipe de France : « Ça fait forcément plaisir de démarrer le tournoi comme ça, je pense que pas énormément de monde ne nous attendait à ce niveau-là. C’est vrai que nous sommes diminués par certaines absences, mais même en étant diminués, nous sommes capables de bien jouer, nous l’avons prouvé aujourd’hui, nous étions bien concentrés sur notre match d’entrée, nous sommes partis à la guerre, pourvu que ça dure. »

PROGRAMME DES RENCONTRES

05/01/2020
13:30 FRANCE / SERBIE (25-21, 25-21, 25-22)
> La feuille de match
> Les photos
16:30 SLOVÉNIE / BELGIQUE
19:30 RÉP. TCHÈQUE / ALLEMAGNE

06/01/2020
14:00 PAYS-BAS / SERBIE
17:00 BULGARIE / FRANCE
20:10 BELGIQUE / ALLEMAGNE

07/01/2020
14:00 BULGARIE / PAYS-BAS
17:00 BELGIQUE / RÉP. TCHÈQUE
20:10 ALLEMAGNE / SLOVÉNIE

08/01/2020
14:30 SERBIE / BULGARIE
17:30 SLOVÉNIE / RÉP. TCHÈQUE
20:45 FRANCE / PAYS-BAS

09/01/2020
17:00 1/2 FINALE
20:10 1/2 FINALE

10/01/2020
20:10 FINALE


DIFFUSION DES MATCHS 

Tous les matchs de l'Equipe de France sont diffusés en direct sur La Chaîne L'Equipe
Commentaires : Xavier Richefot, Frantz Granvorka

 
L'EQUIPE DE FRANCE

Passeurs : Benjamin Toniutti (Zaksa Kedzierzyn-Kozle/Pologne, capitaine), Antoine Brizard (Varsovie/Pologne)

Réceptionneurs/attaquants : Kevin Tillie (Varsovie/Pologne), Julien Lyneel (Jastrzebski Wegiel/Pologne), Earvin Ngapeth (Zénith Kazan/Russie), Yacine Louati (Monza/Italie), Timothée Carle (Callipo Sport/Italie)

Pointus : Jean Patry (Top Volley Cisterna/Italie), Julien Winkelmuller (Chaumont)

Centraux : Kévin Le Roux (Pékin/Chine), Nicolas Le Goff (Berlin/Allemagne), Barthélémy Chinenyeze (Callipo Sport/Italie), Daryl Bultor (Arago Sète)

Libéro : Jenia Grebennikov (Trentino Volley/Italie)

Le staff : Laurent Tillie (entraîneur), Arnaud Josserand (entraîneur adjoint), Pascal Foussard (team manager), Eric Verdonck (médecin), Olivier Maurelli (préparateur physique), Jérôme Piquet (kiné), Paolo Perrone et Thomas Bortolossi (scouts)


INFORMATIONS BILLETTERIE

Cliquez ici pour la billetterie en ligne

INFORMATIONS PRESSE

 Télécharger le dossier de presse