Accueil >>
HOME
(Miniature) Berlin, dernière station avant Tokyo
Photo : FFVolley
04/01/2020
Berlin, dernière station avant Tokyo
L’équipe de France joue du 5 au 10 janvier sa dernière carte pour se qualifier pour les JO de Tokyo à l’occasion du TQO européen de Berlin, tournoi à huit équipes dont seul le premier décrochera son sésame olympique. Premier rendez-vous dimanche face à la Serbie championne d’Europe.
Quatre ans après un TQO qu’elle avait terminé à la deuxième place derrière la Russie, la France retrouve à partir de dimanche la Max Schmeling Halle de Berlin pour un nouveau TQO européen qui, contrairement à celui de 2016, est synonyme pour les huit sélections en lice d’ultime chance pour décrocher leur qualification olympique. Il y a quatre ans, les deuxième et troisième du tournoi avaient eu le droit à une session de rattrapage sous la forme d’un dernier TQO mondial disputé en mai au Japon et dont la France était sortie victorieuse, et donc qualifiée pour les JO de Rio, soit la quatrième participation de son histoire à la fête olympique, sa première depuis 2004.

Cette fois, il n’y aura pas de chance supplémentaire et sept des huit équipes engagées sur ce TQO berlinois à partir de dimanche seront condamnées à attendre quatre ans de plus pour espérer disputer des Jeux Olympiques (la France sera qualifiée d’office en tant que pays organisateur). La formule du tournoi est simple : deux poules de quatre équipes qui s’affrontent une fois chacune du 5 au 8 janvier, les deux premiers sont qualifiés pour les demi-finales (le 9), avant la finale (le 10 à 20h10), dont le vainqueur ira à Tokyo (24 juillet-9 août).

L’équipe de France, qui a raté une première chance de qualification olympique en août dernier en terminant deuxième du TQO de Gdansk derrière la Pologne, est tombée dans une poule B extrêmement relevée, puisqu’elle affrontera successivement la Serbie championne d’Europe le 29 septembre dernier à Paris, la Bulgarie et les Pays-Bas, trois formations qui, selon le capitaine et passeur des Bleus Benjamin Toniutti, "ont chacune un pointu très fort, Atanasijevic avec la Serbie, Sokolov avec la Bulgarie et Nimir avec les Pays-Bas."

Pour terminer parmi les deux premiers de la poule B (la poule A est composée de l'Allemagne, de la Slovénie, de la Belgique et de la République tchèque), les joueurs de Laurent Tillie, handicapés par quelques absences (Thibault Rossard, Stephen Boyer, Trévor Clevenot), vont devoir retrouver d’entrée de tournoi les ingrédients qui ont fait leur force une grande partie de l’EuroVolley 2019 disputé à la maison et terminé à la quatrième place, à savoir une grosse solidarité, de l’agressivité et une présence défensive de tous les instants, indispensable pour diminuer le pouvoir de nuisance des gros artificiers qui vont lui être opposés.

Le premier match dimanche face à la Serbie (13h30, en direct sur la chaîne L’Equipe) sera un premier vrai test pour les Tricolores, en même temps qu’une revanche à prendre sur les partenaires d’Uros Kovacevic (MVP de l’Euro) qui les ont privés en septembre dernier d’une finale européenne à Paris, un an après leur avoir barré la route du Final Six du Championnat du monde 2018 en Bulgarie. "Les Serbes vont forcément arriver à Berlin avec la confiance de l’Euro, mais peut-être aussi avec la pression d’être le favori de cette qualification. Ce n’est jamais facile de rentrer dans une compétition comme ça, on va essayer de les faire déjouer", résume Benjamin Toniutti.



PROGRAMME DES RENCONTRES

05/01/2020
13:30 FRANCE / SERBIE
16:30 SLOVÉNIE / BELGIQUE
19:30 RÉP. TCHÈQUE / ALLEMAGNE

06/01/2020
14:00 PAYS-BAS / SERBIE
17:00 BULGARIE / FRANCE
20:10 BELGIQUE / ALLEMAGNE

07/01/2020
14:00 BULGARIE / PAYS-BAS
17:00 BELGIQUE / RÉP. TCHÈQUE
20:10 ALLEMAGNE / SLOVÉNIE

08/01/2020
14:30 SERBIE / BULGARIE
17:30 SLOVÉNIE / RÉP. TCHÈQUE
20:45 FRANCE / PAYS-BAS

09/01/2020
17:00 1/2 FINALE
20:10 1/2 FINALE

10/01/2020
20:10 FINALE


DIFFUSION DES MATCHS 

Tous les matchs de l'Equipe de France sont diffusés en direct sur La Chaîne L'Equipe
Commentaires : Xavier Richefot, Frantz Granvorka

 
L'EQUIPE DE FRANCE

Passeurs : Benjamin Toniutti (Zaksa Kedzierzyn-Kozle/Pologne, capitaine), Antoine Brizard (Varsovie/Pologne)

Réceptionneurs/attaquants : Kevin Tillie (Varsovie/Pologne), Julien Lyneel (Jastrzebski Wegiel/Pologne), Earvin Ngapeth (Zénith Kazan/Russie), Yacine Louati (Monza/Italie), Timothée Carle (Callipo Sport/Italie)

Pointus : Jean Patry (Top Volley Cisterna/Italie), Julien Winkelmuller (Chaumont)

Centraux : Kévin Le Roux (Pékin/Chine), Nicolas Le Goff (Berlin/Allemagne), Barthélémy Chinenyeze (Callipo Sport/Italie), Daryl Bultor (Arago Sète)

Libéro : Jenia Grebennikov (Trentino Volley/Italie)

Le staff : Laurent Tillie (entraîneur), Arnaud Josserand (entraîneur adjoint), Pascal Foussard (team manager), Eric Verdonck (médecin), Olivier Maurelli (préparateur physique), Jérôme Piquet (kiné), Paolo Perrone et Thomas Bortolossi (scouts)


INFORMATIONS BILLETTERIE

Cliquez ici pour la billetterie en ligne

INFORMATIONS PRESSE

 Télécharger le dossier de presse