Accueil >>
HOME
29/08/2019
Les Bleus vainqueurs des Tchèques au tie-break
L'équipe de France masculine a bien négocié jeudi à Saint-Nazaire son premier match de préparation à l'EuroVolley 2019 en battant la République tchèque en cinq sets (20-25, 25-18, 21-25, 25-20, 15-9). Prochain et dernier rendez-vous, avant le coup d'envoi de l'Euro, le 7 septembre à Paris face à l'Allemagne.
Un peu plus de deux semaines après le Tournoi de qualification olympique de Gdansk, l’équipe de France était de retour sur le terrain ce jeudi soir à la Soucoupe de Saint-Nazaire pour le premier de ses deux matchs de préparation à l’EuroVolley 2019 (12-29 septembre à Montpellier, Nantes et Paris, mais également en Slovénie, Belgique et aux Pays-Bas) face à une République tchèque qui l’avait sortie en barrage de l’Euro 2017 il y a deux ans à Katowice. Un adversaire puissant et physique, emmené par Jan Hadrava (13 points), qui, pendant deux heures, a posé pas mal de problèmes aux Bleus qui, après une entame timide, sont peu à peu montés en régime pour finir en trombe et s’imposer en cinq sets avec Antoine Brizard à la conclusion du match.

"Les Tchèques nous ont posé pas mal de petits soucis avec une qualité de jeu intéressante, variée, beaucoup de puissance mais aussi de la finesse, alors que de notre côté, nous étions un peu statiques et dans l’expectative, mais ce qui est bien, c’est que nous avons réussi à renverser le cours du match, c’était intéressant", a commenté à l’issue de la partie le sélectionneur de l’équipe de France, Laurent Tillie. Qui se sera servi de cette rencontre pour faire jouer la quasi-totalité de son groupe : "Je voulais encore travailler sur les réglages et les affinités entre les différents joueurs, c’était important que tout le monde puisse jouer", a-t-il ajouté, satisfait de voir que les entrants ont su apporter leur écot à la performance du soir, à l’image d’un Julien Lyneel plein de fougue et toujours aussi précieux au service (8 points) ou d’un Barthélémy Chinenyeze qui n’a presque rien manqué en attaque plein centre (9 points sur 10 attaques).

Le seul à avoir joué tout le match a été le pointu Stephen Boyer qui, avec 23 points, à 65% de réussite offensive (et 3 aces), aura livré une partie solide : "Il a fait un très très bon match, je voulais qu’il se règle avec Antoine (Brizard) et Benjamin (Toniutti), c’était vraiment intéressant", a apprécié Laurent Tillie, qui a tout autant apprécié le soutien du fervent et "superbe public" de la Soucoupe, toujours présent quand il s’agit de supporter les Bleus. Avant cet affrontement face aux Tchèques, Jenia Grebennikov considérait qu'il allait permettre de savoir où les Français en étaient dans leur préparation à l'EuroVolley 2019, le verdict du sélectionneur ? "Il faut qu’on arrive à se libérer un peu plus, on est encore en phase de travail." Les Bleus disputeront encore deux oppositions d’entraînement face aux Tchèques à Saint-Nazaire, ils mettront le cap la semaine prochaine sur Paris avec à la clé un ultime match amical à la salle Paul-Charpy face à l’Allemagne le 7 septembre.