Accueil >>
HOME
03/10/2019
Où voir les Bleues ?
Après un riche été international ponctué de l’EuroVolley en Turquie, les internationales françaises reprennent leur saison en club, certaines ayant fait le choix de l’étranger. Le point sur leurs clubs respectifs.
Ligue A

Si plusieurs joueuses de l’équipe de France ont décidé cette saison de tenter leur chance à l’étranger, la plupart sont restées en Ligue A avec l’objectif clairement affiché, et c’est ce que le sélectionneur Emile Rousseaux leur demande pour pourvoir prétendre jouer en équipe de France, d’être titulaires. Certaines n’ont pas changé de club, à l’instar de la pointue Lucille Gicquel, l’une des révélations de la saison dernière en Ligue A, et de la réceptionneuse/attaquante Odette Ndoye, qui continueront à porter les couleurs de l'ambitieux Volley-Ball Nantes, où les a rejointes la prometteuse centrale Amandha Sylves, qui vient de terminer sa formation à l’IFVB. Les trois Nantaises débutent leur saison vendredi soir par la réception du promu mosellan, Terville-Florange, pour le compte de la 1ère journée du championnat.

Pas de changement non plus pour la passeuse Mallory Caleyron, fidèle au Stade Français Paris Saint-Cloud, qui reçoit Saint-Raphaël samedi, ni pour Léandra Olinga, parvenue dès sa première saison à Mulhouse à s’imposer comme l’une des meilleures centrales de Ligue A, et qui portera de nouveau les couleurs de l’ASPTT, hôte de Chamalières samedi. Du côté de l’IFVB, qui présente de nouveau une équipe France Avenir 2024 en Ligue A, si Amandha Sylves est partie, la libéro Juliette Gelin et la réceptionneuse/attaquante Manon Moreels (en convalescence après sa blessure au genou survenue pendant l’EuroVolley 2019), y effectuent leur dernière année, tout comme la centrale Eva Elouga, privée de championnat d’Europe, elle aussi à cause d’une blessure au genou. Enfin, Amandine Giardino restera la libéro titulaire du Cannet, un des prétendants au titre cette saison, qui se déplace samedi à Béziers.

Deux joueuses de l’équipe de France ont changé de club en Ligue A cet été : la réceptionneuse/attaquante Héléna Cazaute, auréolée d’un titre de championne de France avec Cannes, va tenter de faire le doublé, cette fois avec Mulhouse, désormais entraîné par François Salvagni, qui a succédé à Magali Magail. De son côté, Pauline Martin, après deux saisons à Venelles, évoluera sous les couleurs de Mougins, toujours coaché par Marie Tari.

Etranger

Plusieurs Tricolores ont fait le pari de l’étranger : Juliette Fidon, qui sort d’une saison difficile à Béziers, a choisi de se remettre en question en allant jouer dans le relevé championnat polonais sous les couleurs de Legionowo, où elle n’arrive pas seule, puisque la pointue Julie Oliveira Souza (qui était dans le groupe tricolore cette saison mais pas à l’EuroVolley) y a également signé. Les deux internationales débutent leur saison en championnat le 11 octobre par un déplacement à Rzeszow, troisième du dernier exercice.

Quant à Alexandra Dascalu, après une saison réussie en Serie A2 italienne avec Baronissi, elle a choisi un nouveau défi en signant à Bacau, l’un des bons clubs du championnat de Roumanie, le pays de ses parents, où est aussi arrivée une autre Française, Kim Nowak. "C’est un club qui vise chaque année le podium, il se donne les moyens de le faire, en plus je vais rejouer la Coupe d’Europe, la Challenge Cup, donc le challenge me va bien", confiait-elle pendant l’EuroVolley. Enfin, la passeuse Nina Stojiljkovic, titulaire la saison dernière à Quimper, s'est engagée à Maribor, au Nova KBM Branik, le meilleur club de Slovénie, sacré 16 fois champion national.

Enfin, Christina Bauer, après deux saisons à Cannes couronnées de ses deux premiers titres en France, la Coupe de France en 2018 et le Championnat en 2019, s'est mise d'accord il y a deux semaines pour résilier son contrat avec Florence, en Italie, elle ne jouera pas cette saison.