Accueil >>
HOME
03/07/2019
Universiades : Gros défi pour les Bleus
La cérémonie d’ouverture des Universiades 2019 a lieu ce mercredi à Naples. Le volley français sera représenté par son équipe masculine qui tentera dans un premier temps de sortir d’une poule extrêmement relevée, avec quatre matchs de vendredi à lundi.
Deux ans après avoir terminé au neuvième rang des Universiades de Taipei, l’équipe de France masculine, dont certains joueurs étaient déjà de l’aventure en 2017 (Timothée Carle, Luka Basic…), attaque à partir de vendredi la phase de poules de l’édition 2019 qui se déroule à Naples. Le groupe tricolore, bâti à partir du socle de joueurs participant depuis la fin de saison de club au camp d’entraînement mis en place tous les ans par la FFVolley à Montpellier (sur la base du volontariat), est composé en bonne partie d'éléments ayant pour la plupart déjà un solide vécu professionnel en Ligue A française ou à l’étranger, voire en équipe de France : Timothée Carle a ainsi joué plusieurs matchs de la phase de poules de la Volleyball Nations League avec les Bleus de Laurent Tillie, tandis que Luka Basic, Julien Winkelmuller, Kévin Kaba, Gildas Prévert et Benjamin Diez ont participé en tout début de saison à la préparation de cette VNL à Montpellier.

Encadrés sur ces Universiades par l’ancien passeur international Loïc Le Marrec, les Bleus arrivent donc au pied du Vésuve avec des ambitions, même s’ils sont tombés dans une poule C (cinq équipes par poule, les deux premiers vont en quarts de finale) justement qualifiée par leur entraîneur de "poule de la mort" : "On va jouer le Brésil, qui a toujours une très grosse équipe, l’Iran, qui est le champion en titre et ne se déplace jamais pour rien, la Pologne, qui ne faisait pas forcément les Universiades ces dernières années mais a décidé de venir cette année, avec une équipe nationale B, voire A, composée de joueurs titulaires dans le championnat polonais, et le Canada, qui a une grosse culture universitaire et de volley."

Autant dire que pour terminer parmi les deux premiers, les Français, qui vont jouer quatre matchs en quatre jours de vendredi à lundi, vont devoir se surpasser, eux qui sont aussi là pour se confronter au très haut niveau. "L’objectif est de sortir de la poule, même si on sait que ça va être très compliqué, poursuit Loïc Le Marrec. C’est une compétition de très haut niveau et c’est pour ça que la Fédération a souhaité que la France y participe. Pour ces joueurs, dont certains sont aux portes de l’équipe de France, c’est bien de faire des semaines d’entraînement, mais rien ne remplace la compétition, et le fait de se confronter au meilleur niveau est la meilleure formation possible. Il faut amener ces jeunes joueurs à la culture de la gagne et qu’ils s’imprègnent de ce haut niveau, de façon à ce que ça devienne pour eux l’ordinaire."

Les 12 joueurs pour les Universiades :

Réceptionneurs/attaquants : Timothée Carle, Luka Basic, Pierre Dérouillon Thibault Thoral
Passeurs : Dimitri Walgenwitz, Léo Meyer
Centraux : Kévin Kaba, Gildas Prevert, Kévin Rodriguez
Libéro : Benjamin Diez
Pointus : Julien Winkelmuller, Maxime Capet
Staff : Loïc Le Marrec (entraîneur), Slimane Belmadi (entraîneur adjoint), Valentin Routeau (statisticien)

Le programme de la poule C :

Vendredi 5 juillet, 20h : France/Iran
Samedi 6 juillet, 17h30 : France/Pologne
Dimanche 7 juillet, 14h30 France/Canada
Lundi 8 juillet, 12h : France/Brésil