Accueil >>
HOME
12/07/2019
Euro U16/U17 : Les mots des entraîneurs bleus
Les championnats d'Europe U16 féminins en Italie et Croatie et U17 masculins en Bulgarie débutent samedi, avec pour la première fois la présence des équipes de France qui ont décroché leur qualification fin avril. Les entraîneurs Olivier Audabram (U17) et Philippe Marta (U16) évoquent la préparation et les objectifs.
Comment avez-vous préparé ces championnats d’Europe ?
Olivier Audabram :
« Après notre qualification fin avril en Ukraine, nous nous sommes retrouvés le 24 juin au CREPS de Wattignies pour une semaine avec 18 joueurs. Nous avons ensuite coupé avant de partir le 2 juillet à Niort, nous avons été accueillis par la ville et le club de Niort où évolue notre passeur et capitaine Anatole Chaboissant, son père en est le président. Nous avons invité les Polonais, chez qui nous nous étions rendus en avril, pour trois oppositions qui ont été très intéressantes, parce que c’est une équipe de très bon niveau. Nous avons fait 2-2 et perdu les deux autres matchs 1-3, nous avons bien lutté avec une équipe composée de joueurs qui n’étaient pas habituellement titulaires en raison de quelques blessures dans le groupe. Après ce séjour à Niort, nous nous sommes rendus à l’invitation des Portugais à Seia, une petite ville à deux heures de route de Porto, nous avons disputé trois oppositions contre la sélection portugaise elle aussi qualifiée pour le Championnat d’Europe. Nous avons gagné 4-0 lundi, 3-1 mardi et 3-2 mercredi. C’est un cran moins fort que la Pologne, mais c’est toujours intéressant de disputer des matchs, ça évite de rester en vase clos avant la compétition et ça permet de régler quelques détails. Nous sommes arrivés jeudi à Sofia. »
Philippe Marta : « La préparation a dû être aménagée en raison du décalage du brevet (pour cause de canicule). Elle a donc commencé le 1er juillet pour les filles qui n’étaient pas concernées par le brevet, les autres sont arrivées au fur et à mesure. Nous nous sommes préparés à Cannes, en partenariat avec le RC Cannes, que je tiens à remercier, particulièrement Laurent Cauet, qui a été notre référent, tout comme je remercie la ville, qui nous a permis d’avoir accès au Palais des Victoires, le Novotel Suites, qui nous a accueillis, et le lycée Carnot, où nous avons pris nos repas. Nous avons fait une opposition d’entraînement sur place contre un regroupement de joueuses de Nationale 2 et d’Elite. Ensuite, nous sommes partis à Trieste, en Italie, où a lieu l’autre poule du Championnat d’Europe, nous nous préparons avec les Italiennes, nous avons perdu les deux oppositions 4-0 mardi et mercredi. Nous sommes partis jeudi à Zagreb, nous attaquons la compétition samedi face au pays organisateur. »

Dans quel état physique et mental l’équipe de France aborde la compétition ?
Olivier Audabram :
« L’état d’esprit est très bon, on voit que des choses se stabilisent, on prend de la confiance dans beaucoup de secteurs, les oppositions nous ont fait beaucoup de bien, nous avons pu régler pas mal de détails. On voit qu’on peut être ambitieux sur ce Championnat d’Europe, même si on a certainement peu de marge par rapport aux bonnes équipes. On a récupéré depuis la semaine dernière notre passeur qui avait une blessure à un doigt et a pu faire tous les derniers matchs, on n’a en revanche pas pu remettre sur pied Timothé Galtié qui avait un problème de dos, on part sans lui en Bulgarie, il est remplacé par Denis Christiany. »
Philippe Marta : « Le groupe se porte bien, les filles sont motivées, notre priorité dans les dernières heures est de bien faire attention qu’elles gardent la bonne énergie pour bien attaquer la compétition. »

Quel regard portez-vous sur votre poule et quels objectifs vous fixez-vous sur ces championnats d’Europe ?
Olivier Audabram :
« La formule fait que seuls les deux premiers vont en demi-finales, donc notre objectif est d’aller en demi-finales, on s’est préparés pour ça. On connaît peu les équipes que nous allons affronter, nous avons des vidéos sur nos deux premiers adversaires (Biélorussie et Roumanie), nous aurons après le temps de voir les autres sur place (dans l’ordre des matchs Finlande, Turquie et Bulgarie). Nous pensons que tout le monde est à craindre, car toutes ces équipes sont parvenues à se sortir de qualifications compliquées, c’est la preuve qu’il ne faudra pas les prendre à la légère. »
Philippe Marta : « L’objectif est d’atteindre le niveau le plus haut possible et d’aller le plus loin possible dans cette compétition, afin qu’elle soit le meilleur outil d’apprentissage pour les joueuses, le but est que ce Championnat d’Europe les fasse progresser. Pour ce qui est de notre poule, comme cette catégorie d’âge est la première au niveau international, nous avons très peu de connaissances du niveau des autres équipes, on se concentre donc avant tout sur nous et on essaie de se préparer en fonction des différents styles de jeu auxquels on risque d’être confrontés. »

Quels sont selon vous les favoris du tournoi ?
Olivier Audabram : « C’est le deuxième Championnat d’Europe de cette catégorie d’âge, lors du premier, l’Italie avait gagné contre la Belgique, l’Italie est encore présente, je pense que ce sera encore un gros candidat à la victoire, tout comme la Pologne. »
Philippe Marta : « Il n’y a eu qu’un Championnat d’Europe U16 jusqu’à présent, en 2017, l’Italie s’était imposée devant la Russie, on peut donc supposer que ces deux équipes auront encore un réservoir de jeunes joueuses qui leur permettront d’être présentes cette année. Pour avoir joué l’Italie, on a vu qu’il y avait des gabarits, on sent déjà de la préparation physique, une bonne technique, c’est un très bon niveau de jeu. »


La liste des U17 :

Réceptionneurs/attaquants : Louis Sakanoko-Nadirian (PUC), Hilir Henno (Tours) , Lohan Lefaivre (Espoir Sainte-Luce), Denis Christiany (Maizières), Téo Rotar (ABSAM)
Passeurs : Anatole Chaboissant (Niort), Liam Varier (Torcy)
Centraux : Marius Paumelle (Salon), Louka Laumuno (Sporting Club de l’Ouest), Simon Magnin (Rezé)
Libero : Enzo Blanc (Mougins)
Pointu : Nathan Canovas (Sennecey)

Le staff : Olivier Audabram (entraîneur), Simon Cayron (entraîneur adjoint), Jérémy Torlois (kiné), Guillaume Recurt (statisticien), Aurélie Ribaut (médecin), Arnaud Gaillard (préparateur physique)

Le programme des U17 (Sofia/Bulgarie) :

Samedi 13 juillet (14h) : Biélorussie-France
Dimanche 14 juillet (14h) : France-Roumanie
Lundi 15 juillet (19h) : Finlande-France
Mercredi 17 juillet (19h) : France-Turquie
Jeudi 18 juillet (16h30) : Bulgarie-France


La liste des U16 :

Réceptionneuses/attaquantes : Clara Bal (Chamalières), Mathilde Benoît (Noyelles), Lilou ratahiry (Fontaine), Maéva Schalk (Le Cannet), Kim-Xuan Sellin (Pays d’Auray Volley-Ball), Vaiteani Vaki (Sens)
Passeuses : Julia Casadei (Rixheim), Chiara Napoli (Saint-Raphaël)
Centrales : Tshilanda Diouf (Istres), Romane Zillhardt (Sarladais), Nora Legrand (CPB Rennes 35)
Libero : Pauline Balfet (Puylaurens)

Le staff : Philippe Marta (entraîneur), Didier Marion (entraîneur adjoint), Virginie Schalk (entraîneure adjointe), Steven Platteau (Team Manager), Eduardo Paz Fuentes (kiné), Marine Diger (médecin)

Le programme des U16 (Zagreb/Croatie) :

Samedi 13 juillet (17h30) : Croatie-France
Dimanche 14 juillet (15h) : Russie-France
Lundi 15 juillet (15h) : France-Finlande
Mercredi 17 juillet (15h) : Slovénie-France
Jeudi 18 juillet (15h) : France-Allemagne