Accueil >>
HOME
(Miniature) Etranger : Ngapeth en finale, Grebennikov éliminé
Photo : Roman Kruchinin/Zénith Kazan
25/04/2019
Etranger : Ngapeth en finale, Grebennikov éliminé
Destins contraires jeudi pour les internationaux français engagés en playoffs en Europe : avec le Zénith Kazan, Earvin Ngapeth s'est qualifié pour la finale de la Super League russe aux dépens de Fakel Novyi Urengoy, tandis qu'en Italie, Jenia Grebennikov et Trentino ont été sortis en demi-finales par la Lube Civitanova. Dans l'autre demi-finale, Kevin Tillie a été décisif pour Modène qui a battu Pérouse 3-0.
Après la Coupe et la Supercoupe de Russie et en attendant la Ligue des champions le 18 mai à Berlin, Earvin Ngapeth aura totalisé quatre finales avec le Zénith Kazan cette saison, pas mal pour une première année en Russie ! Vainqueur à domicile de la demi-finale aller de la Super League face à Fakel Novyi Urengoy le week-end dernier, le quintuple tenant du titre s'est qualifié jeudi pour une sixième finale consécutive en remportant le match retour à Novyi Urengoy en trois manches (25-16, 25-23, 25-23), grâce notamment à un Maxim Mikhailov en grande forme (24 points). Le réceptionneur/attaquant des Bleus a quant à lui inscrit 6 points. Place désormais à la finale avec un affrontement face au deuxième de la saison régulière, Kuzbass Kemerovo, et un premier match jeudi prochain à Kazan.

Du côté de l'Italie, Jenia Grebennikov et Trentino Volley, après le Championnat du monde des clubs et la Coupe de la CEV, ne remporteront pas de troisième titre cette saison, puisqu'ils se sont inclinés ce jeudi soir lors du quatrième match de la demi-finale face à l'ancienne équipe du libero de l'équipe de France, la Lube Civitanova, en trois sets (25-21, 25-19, 31-29). Le club des Marches, également qualifié pour la finale de la Ligue des champions face à Kazan, remporte la série 3-1 et sera opposé en finale de la SuperLega à Modène ou au tenant du titre, Pérouse, qui joueront leur qualification dimanche sur un ultime match. Modène, qui était mené 1-2, a en effet égalisé à 2-2 ce jeudi en remportant le match 4 en trois sets (25-19, 25-23, 25-17), grâce notamment à Kevin Tillie, titulaire pour la première fois depuis son arrivée en Italie et décisif (8 points, à 64% en attaque).