Accueil >>
HOME
(Miniature) Golden League : Les Bleues retrouvent la Hongrie
Photo : CEV
31/05/2019
Golden League : Les Bleues retrouvent la Hongrie
L’équipe de France féminine dispute samedi à Harnes (18h) son troisième match de la Golden European League face à une équipe de Hongrie qui l’a battue il y a une semaine (3-1). Les filles d’Emile Rousseaux, également dominées par l’Autriche mercredi (2-3), vont tenter de prendre leur revanche.
Pour sa deuxième participation à la Golden European League, l’équipe de France a déjà hypothéqué ses chances de se qualifier pour le Final Four, qui aura lieu les 21-22 juin en Croatie, puisqu’elle compte deux défaites après ses deux premières rencontres, face à la Hongrie samedi dernier à Nyiregyhaza (3-1) et mercredi contre l’Autriche à Tourcoing (2-3). Mais telle n’est pas forcément la priorité du sélectionneur Emile Rousseaux, pour qui cette compétition européenne est avant tout le moyen de continuer à voir de nouvelles joueuses, dans le cadre du projet Génération 2024, mais également d’en préparer certaines à l’EuroVolley 2019 que les Bleues disputeront à partir du 23 août à Ankara (Turquie).

C’est pour cela qu’il n’a pas cherché à les accabler après leur revers face à l’Autriche, un revers au scénario cruel, puisque les Tricolores ont mené de deux sets et eu deux balles de match dans le tie-break, avant de s'incliner. "C’est une défaite cruelle au niveau de la dramaturgie, mais pas imméritée, analyse le manager de l'équipe de France, Emmanuel Fouchet. Sur ce match, il y a eu un secteur défaillant, la réception, qui nous a empêchés de poser notre jeu offensif. Ça n’avait pas du tout été la réalité du premier match, ce qui prouve que les filles ont les compétences, mais pas encore la stabilité. Et il y a eu beaucoup de petites imperfections et de fautes, on donne un set et demi à l’adversaire."

Pas forcément une surprise non plus, dans la mesure où Emile Rousseaux a aligné sur cette première partie de la poule B certaines joueuses qui, en club, ont très peu joué cette saison : "On ne va pas changer en deux semaines une année de non-vécu pour certaines qui jouent très peu dans leurs clubs respectifs. C’est normal qu’elles aient du mal à performer, mais c’est important pour elles de venir en équipe de France pour justement voir ce qui leur manque, c’est une phase d’apprentissage nécessaire, doublée d’une phase de découverte mutuelle, dans la mesure où quelques joueuses n’avaient de leur côté plus porté le maillot bleu depuis quatre ans (Maéva Orlé et Mallory Caleyron) et se retrouvent avec des filles qui ont presque dix ans de moins qu’elles", poursuit Manu Fouchet.

Le groupe qui retrouve la Hongrie samedi à Harnes reste inchangé, à charge pour lui d’essayer de trouver cette régularité qui, sur un match entier, lui manque encore, face à une formation également en phase de travail en vue de l’EuroVolley, dont elle accueillera la poule C. "Sur ce match, le but est d’essayer de gommer les scories vues face à l’Autriche, de retrouver notre réception, qui avait été bonne sur le premier match, et de conserver la qualité de service dont les joueuses ont fait preuve mercredi", explique Manu Fouchet.
 Ce dernier espère également que le public de Harnes sera à la hauteur de celui de Tourcoing : "Si je me replonge dans mes souvenirs, c’est dans mon Top 3 au niveau de l’affluence et de l’ambiance. A Tourcoing, il y avait plus de 2800 spectateurs, mais c’étaient surtout 2800 supporters : avant même la première balle, la salle était en fusion. Les Hauts-de-France ne dérogent décidément pas à leur réputation".

Résultats et programme de la Golden European League (poule B) :

25 mai : Hongrie-France 3-1 (23-25, 25-16, 25-20, 25-19)
29 mai (Tourcoing) : France-Autriche 2-3 (25-23, 25-21, 17-25, 20-25-14-16)
1er juin (Harnes, 18h) : France-Hongrie
9 juin (17h55) : Autriche-France
12 juin (Harnes, 20h) : France-Croatie
15 juin (15h) : Croatie-France

Le 1er de la poule B ainsi que le meilleur deuxième des trois poules sont qualifiés pour le Final Four en Croatie (21-22 juin)

La liste des 14 :

Passeuses : Mallory Caleyron-Steux (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Nina Stojiljkovic (Quimper)
Réceptionneuses/attaquantes : Helena Cazaute (Cannes), Juliette Fidon (Béziers), Lisa Jeanpierre (Mulhouse), Bruna Pezelj (Vandoeuvre-Nancy)
Centrales : Pauline Martin (Venelles), Chloé Mayer (Vandoeuvre-Nancy), Leandra Olinga Andela (Mulhouse)
Liberos : Manon Bernard (Vandoeuvre-Nancy), Juliette Gélin (IFVB),
Pointues : Lara Davidovic (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Julie Oliveira Souza (Mougins), Maéva Orlé (HPK Hameenlinna/Finlande)