Accueil >>
HOME
(Miniature) Golden League : Les Bleues renversées
Photo : CEV
29/05/2019
Golden League : Les Bleues renversées
L’équipe de France s’est inclinée mercredi soir au tie-break face à l’Autriche à Tourcoing lors de son deuxième match de la Golden European League (25-23, 25-21, 17-25, 20-25, 14-16). Une défaite qui laissera des regrets aux Bleues qui ont mené de deux sets et eu deux balles de match avant de céder au bout de 2h17 de jeu.
Quatre jours après sa défaite en Hongrie (3-1) en ouverture de la Golden European League 2019, l’équipe de France féminine comptait sur la venue de l’Autriche mercredi au Complexe Léo-Lagrange de Tourcoing pour ouvrir son compteur de victoire dans la compétition. Malheureusement, le scénario n’a pas souri à la formation tricolore, qui a pourtant idéalement attaqué la rencontre en menant de deux sets, avant de céder les trois suivants, non sans avoir eu l’opportunité de plier la partie dans le tie-break. Les Bleues ont en effet eu deux balles de match à 14-12, non converties à cause d’un service faute et d’un ace adverse, ce qui a permis aux Autrichiennes d’enchaîner, grâce à la qualité de service de Nikolina Maros (12 points, dont 5 aces), et de s’offrir un premier succès lors de cette Golden European League.

"Elles ont bien servi, mais on n’a pas réussi à embellir les réceptions moyennes et à confirmer derrière", commentera après-coup la régionale de l’étape, la passeuse Mallory Steux-Caleyron, apparue très émue lors de la Marseillaise pour son premier match dans le Nord avec l’équipe de France. Ce premier match avait pourtant bien commencé pour les Tricolores qui, dans un six de départ composé de Juliette Fidon, Lisa Jeanpierre, Léandra Olinga, Chloé Mayer, Mallory Steux-Caleyron et Maéva Orlé (Manon Bernard libero), ont su prendre les devants, grâce notamment à la bonne entame à la pointe de Maéva Orlé, qui, sur le 6e de ses 15 points du match, le long de la ligne, a donné un avantage d’un set aux Bleues (25-23). Avantage confirmé dans le suivant (25-21), avec une entame de feu (7-0) et une fin de manche décisive de Léandra Olinga (11 points dont 4 blocs).

La machine s’est alors déréglée, à la fois parce que l’Autriche, sous la houlette de la Cannoise Katharina Holzer (25 points, meilleure marqueuse de la rencontre), s’est mise à mieux défendre et à mieux attaquer, mais aussi parce que les Tricolores ont commis beaucoup de fautes et de petites imprécisions, en réception et en attaque, qui ont permis à leurs adversaires de revenir à deux sets partout (17-25, 20-25). Les filles d’Emile Rousseaux ont alors su réagir pour prendre les devants dans le tie-break (9-5 puis 13-9), soutenues par un public aux anges, mais elles se sont crispées au moment de conclure, symbole finalement de cette partie qu’elles n’auraient pas dû laisser échapper.

"On a beaucoup de regrets, il nous a manqué énormément de régularité dans tous les secteurs du jeu. Quand ce n’était pas la réception, c’était la passe, quand ce n’était pas la passe, c’était l’attaque, à chaque fois, ce sont des petits détails qui font qu’on ne peut pas gagner. C’est frustrant parce qu’il y a eu de bonnes choses, mais à côté il y en a de beaucoup moins bonnes. C’est une défaite collective, il faut se remettre au travail et vite", ajoutera la Roubaisienne Mallory Steux-Caleyron, qui gardera tout de même un souvenir fort de cette rencontre devant les siens : "C’était très très émouvant, c’était mon retour en équipe de France, je n’avais jamais joué dans le Nord, devant ma famille, c’était fou !" La passeuse du Stade Français aura encore l’occasion d’évoluer devant ses proches lors du prochain rendez-vous de l’équipe de France en Golden League, samedi à Harnes face à la Hongrie : "J’espère que cette fois, ce sera avec une victoire à la clé", a-t-elle conclu.


Résultats et programme de la Golden European League (poule B) :

25 mai : Hongrie-France 3-1 (23-25, 25-16, 25-20, 25-19)
29 mai (Tourcoing) : France-Autriche 2-3 (25-23, 25-21, 17-25, 20-25-14-16)
1er juin (Harnes, 18h) : France-Hongrie
9 juin (17h55) : Autriche-France
12 juin (Harnes, 20h) : France-Croatie
15 juin (15h) : Croatie-France


Le 1er de la poule qualifié pour le Final Four en Croatie (21-22 juin)

La liste des 14 :


Passeuses : Mallory Caleyron-Steux (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Nina Stojiljkovic (Quimper)
Réceptionneuses/attaquantes : Helena Cazaute (Cannes), Juliette Fidon (Béziers), Lisa Jeanpierre (Mulhouse), Bruna Pezelj (Vandoeuvre-Nancy)
Centrales : Pauline Martin (Venelles), Chloé Mayer (Vandoeuvre-Nancy), Leandra Olinga Andela (Mulhouse)
Liberos : Manon Bernard (Vandoeuvre-Nancy), Juliette Gélin (IFVB),
Pointues : Lara Davidovic (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Julie Oliveira Souza (Mougins), Maéva Orlé (HPK Hameenlinna/Finlande)