Accueil >>
HOME
28/05/2019
Hubert Henno finit sa carrière en gagnant
Hubert Henno a disputé lundi soir à Tours le dernier match de son immense carrière en remportant 2 sets à 1 la confrontation interne à l’équipe de France entre les Bleus et les Blancs.
Une dernière fois, la salle Robert-Grenon aura vibré lundi soir devant les réceptions maîtrisées et les défenses d’Hubert Henno qui, après avoir achevé sa carrière en club début mai par un doublé Coupe-Championnat de France avec Tours, a disputé son ultime match avec l’équipe de France, à l’occasion d’une rencontre de gala organisée par la FFVolley intitulée « le dernier Tours de Hubert Henno » et qui réunissait tous les joueurs de l'actuelle équipe de France, sur le point de débuter la Volleyball Nations League en Serbie.

Avec les Blancs (Jean Patry, Julien Lyneel, Nicolas Le Goff, Thibault Rossard, Yacine Louati et Barthélémy Chinenyeze), l’emblématique libero de 42 ans aux désormais 254 sélections a achevé son parcours de joueur par une victoire 2 sets à 1 (25-22, 32-34, 25-16) au terme de cette confrontation interne âprement disputée face aux Bleus de Jenia Grebennikov, Jonas Aguenier, Raphaël Corre, Kevin Tillie, Daryl Bultor, Trévor Clevenot et Timothée Carle, ce dernier, nouveau venu au sein du groupe tricolore, s’étant illustré avec 26 points, à 60% en attaque.

Le désormais ex joueur, devenu en l’espace de quelques jours nouvel entraîneur du TVB, a encore montré l’étendue de son talent sur cette ultime partie, avec notamment 67% de réception positive. Ce qui a conduit l’entraîneur de l’équipe de France, Laurent Tillie, pour qui ce match constituait, outre un hommage à Hubert Henno, un ultime galop d’essai avant le coup d'envoi de la Volleyball Nations League ce week-end à Novi Sad (matchs contre la Russie, la Serbie et le Japon), à le laisser plus longtemps que prévu sur le terrain. "Ce match était une très belle confrontation, avec trois sets propres, concentrés, c’était très enrichissant sur le plan du travail, ça nous a aussi permis de voir une dernière fois Hubert Henno avec nous en équipe de France. Il ne devait faire qu’un set, mais il a tellement bien joué qu’on lui en a fait faire deux. Après, j’avais besoin de faire travailler mes joueurs, mais c’était sympa de pouvoir lui rendre hommage, pour tous les titres qu’il a remportés et pour tout ce qu’il a apporté au volley-ball français", a ainsi commenté le coach tricolore.

De son côté, le héros de la soirée a confié :
"Ce dernier match était très touchant parce que l’équipe de France a fait partie de ma carrière, j’ai été très fier de porter ce maillot et j’ai été très touché quand j’ai su qu’il y avait un hommage pour moi. C’est important, ça veut dire ce que j’ai fait n’est pas resté dans l’anonymat et que j’ai véhiculé de bonnes valeurs de ce sport, j’étais aussi content que ce soit à Tours, c’est un très beau cadeau de pouvoir sortir comme ça." Et l’intéressé de conclure, à propos du groupe de Laurent Tillie, qu'il aura côtoyé en 2016 : "Je lui souhaite maintenant le meilleur, parce que je pense que c’est une énorme génération qui peut accomplir des choses qu’aucune autre équipe de France n’a faites, ça passe par les Jeux Olympiques, je leur souhaite de se qualifier, et je sais que s’ils se qualifient, ils feront des Jeux olympiques énormes."