Accueil >>
HOME
21/05/2019
Une saison et des titres pour les Bleu(e)s
La saison de clubs s’est terminée samedi par les finales de la Ligue des champions féminine et masculine. L’occasion de faire un tour du monde des distinctions reçues par les joueurs et joueuses de l’équipe de France avec leurs clubs respectifs lors de l'exercice 2018/2019 avant l’ouverture imminente de la saison internationale.
ÉQUIPE DE FRANCE MASCULINE

Pologne

Pour la troisième fois en quatre ans, Benjamin Toniutti a remporté cette saison la PlusLiga avec son club de Zaksa Kedzierzyn-Kozle, vainqueur en finale du Varsovie d’Antoine Brizard. Le passeur de l’équipe de France a en outre réussi le doublé pour la deuxième fois de sa carrière (après 2015-2016) en remportant la Coupe suite à la finale remportée aux dépens de Jastrzebski Wegiel, la formation de Julien Lyneel. Cerise sur le gâteau, le capitaine des Bleus a été désigné MVP de la saison, côtoyant dans l’équipe-type de cet exercice 2018-2019 le même Julien Lyneel.

Italie

Pas de champion français cette saison en Italie, mais deux titres pour Jenia Grebennikov et non des moindres, puisque, avec sa nouvelle équipe de Trentino Volley, le libero de l’équipe de France a remporté le Championnat du monde des clubs début décembre en Pologne (victoire en finale face à son ancien club, Lube Civitanova), compétition dont il a été élu meilleur libero. Trentino a ensuite décroché la Coupe de la CEV fin mars, une première dans cette compétition pour le club du Nord de l’Italie, qui a dominé Galatasaray Istanbul en finale.

Russie

Arrivé à Kazan avec la pression de succéder au Cubain Wilfredo Leon, parti à Pérouse, Earvin Ngapeth achève la saison avec deux titres : la Coupe et la Supercoupe de Russie (victoire à chaque fois face au Zénith Saint-Pétersbourg). Le Zénith aura en revanche échoué face à Kuzbass Kemerovo en finale de la Super League russe, dont il était quintuple tenant du titre, puis en finale de la Ligue des champions contre la Lube Civitanova, compétition que le club russe avait remportée les quatre dernières saisons. 

Brésil

Parti exercer ses talents au Brésil cette saison sous les couleurs du prestigieux de Sada Cruzeiro,
Kévin Le Roux en revient avec deux titres : la Coupe du Brésil, remportée aux dépens de Minas en trois sets fin janvier, et le Championnat sud-américain des clubs, le club de Belo Horizonte ayant dominé en finale les Argentins de San Juan UPCN. Sada a en revanche échoué en demi-finale du Championnat brésilien (contre le futur champion, Taubaté) et en phase de poule du Mondial des clubs.

Allemagne

Revenu cette saison à Berlin où il avait déjà évolué en 2015/2016, avec à la clé un incroyable quadruplé (Championnat, Coupe, Supercoupe, Coupe de la CEV), Nicolas Le Goff a décroché un nouveau titre de champion d’Allemagne, la formation de la capitale, entraînée par Cédric Enard, adjoint de Laurent Tille en équipe de France, et également composée du libero des Bleus Nicolas Rossard, ayant dominé Friedrichshafen en finale 3 victoires à 2. Une équipe de Friedrichshafen qui, en début de saison, avait dominé Berlin en Supercoupe d’Allemagne.

Ligue A

Hormis un parcours en Ligue des champions interrompu à l’issue de la phase de poules, la saison de Barthélémy Chinenyeze à Tours aura été parfaite, puisque le central des Bleus a remporté, à 21 ans, ses deux premiers titres en club, qu’il a à chaque fois fêtés à domicile, à Robert-Grenon, face au même adversaire, Chaumont : la Coupe de France le 10 mars puis le Championnat le 10 mai. Et pour parachever le tout, le Nordiste a été élu MVP de la saison de Ligue A ! A noter que dans l’équipe-type de la saison de Ligue A, Chinenyeze est accompagné par le jeune réceptionneur/attaquant d’Ajaccio, Timothée Carle, actuellement en stage à Montpellier avec l’équipe de France pour préparer la Volleyball Nations League.

ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE

Dans le groupe d’Emile Rousseaux qui défendra les couleurs de l’équipe de France lors de cette saison internationale, d’abord en Golden European League (25 mai-15 juin), ensuite lors de l’EuroVolley (poule en Turquie fin août), deux Tricolores ont été sacrées championnes de France cette saison, pour la première fois de leur carrière, avec le Racing Club de France : la centrale Christina Bauer et la réceptionneuse/attaquante Helena Cazaute, victorieuses de Nantes en finale. La première figure par ailleurs dans l’équipe-type de la saison, en compagnie d’une autre Tricolore, la libero de Mulhouse Léa Soldner.