Accueil >>
HOME
14/02/2019
Europe : Chaumont y était presque
Le CVB52 a frôlé l’exploit contre le Zénith Saint-Pétersbourg (2-3) et entrevu une victoire qui lui aurait assuré une place en quarts de finale de la Ligue des champions. Mais tout reste encore possible pour les Haut-Marnais, comme pour le Zaksa de Benjamin Toniutti.
Comme c’est rageant ! Chaumont est passé à un point de l’exploit, et de la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Comme au match aller, le CVB52 a poussé la meilleure équipe de son groupe, le Zénith Saint-Pétersbourg, jusqu'au 5e set. Mais comme au match aller, les Haut-Marnais ont dû céder au bout du suspense, à l'issue d'un match assez fou (24-26, 25-13, 19-25, 25-17, 18-20).

Les coéquipiers de Taylor Averill (18 points) et du capitaine Baptiste Geiler (10 points) peuvent éprouver des regrets, eux qui ont obtenu pas moins de quatre balles de match dans le tie-break. Mais le point positif est qu’ils ont encore leur destin en mains, et un succès à Ljubljana dans deux semaines leur ouvrirait les portes du grand huit européen.

Dans les autres groupes, le Zaksa Kedzierzyn-Kozle de Benjamn Toniutti (3 points, dont 1 ace) a fait ce qu’il fallait pour rester en course pour les quarts de finale en s’imposant en République tchèque, sur le terrain de Karlovarsko, sans concéder le moindre set (25-19, 25-23, 25-18). Berlin, dans la poule D, a montré une belle réaction d’orgueil en allant l’emporter à Maaseik après avoir été mené deux manches à rien (22-25, 20-25, 31-29, 25-22, 15-13). Mais les coéquipiers de Nicolas Le Goff, qui n’a pas joué (blessure au muscle abdominal), sont éliminés.

Mardi soir, Tours, emmené par Barthélémy Chinenyeze (11 points dont 5 blocs), avait dominé Arkas Izmir en cinq sets, mais sans pouvoir garder des chances de qualification dans la poule E. Jeudi soir, le Zénith Kazan d’Earvin Ngapeth, déjà assuré de la première place de la poule A, a enchaîné un cinquième succès en allant gagner 3-1 à Francfort, grâce notamment à la bonne performance offensive du Français, auteur de 19 points, à 64% d'efficacité en attaque.

En Coupe de la CEV, Jenia Grebennikov et Trentino Volley, vainqueurs 3-0 à l’aller en Suisse, ont validé leur qualification pour les demi-finales en s’imposant aisément au retour mercredi soir contre Amriswil (25-22, 25-13, 25-16). Enfin, en Challenge Cup, Poitiers a réussi à renverser la vapeur contre l'Hapoel Yoav Kfar Saba. Battus en trois sets à l’aller, les hommes de Brice Donat l’ont emporté 3-1 au retour, avant de s’adjuger le set en or (15-12). Ils affronteront les Russes de Belgorod en demi-finales.