Accueil >>
HOME
14/05/2019
Equipe de France M : Les 25 pour la VNL et le programme
L’équipe de France masculine débute une nouvelle saison internationale chargée, avec trois rendez-vous majeurs, la Volleyball Nations League en mai-juin, le Tournoi de qualification olympique du 9 au 11 août en Pologne et l’EuroVolley 2019 co-organisé par la France (12-29 septembre). Voici la liste des joueurs retenus pour préparer la VNL et le programme complet de la saison.
Comme chaque année, la préparation de la saison internationale a commencé début mai, avec, dans un premier temps, un groupe restreint - nombre de joueurs tricolores n’avaient pas terminé leur saison en club, la plupart d’entre eux disputant les playoffs de leurs championnats respectifs - qui s'est réuni à Montpellier où l’équipe de France a ses habitudes. "Montpellier, c’est le Centre national du volley-ball français, il y a tout : les structures, tous les jeunes qui s’entraînent sur place, les camps d’entraînement, des clubs pros autour comme Montpellier, Sète, Avignon, c’est une place forte du volley français, on y est chez nous", commente le sélectionneur Laurent Tillie.

Ce premier stage va durer jusqu’au 17 mai, le groupe, cette fois au complet, se retrouvera ensuite à Tours le 22 pour une dernière semaine de préparation à la seconde édition de la Volleyball Nations League. "Tours, c’est comme Montpellier, nous y avons nos habitudes, poursuit Laurent Tillie. Nous n’avions pas pu y aller l’année dernière, parce que la salle était en travaux, mais nous y sommes toujours très bien accueillis, avec le soutien du club de Tours qui nous met à disposition ses infrastructures. Et c’est près de Paris en TGV, c’est facile pour ensuite repartir quand on doit aller jouer à l’étranger".

Un groupe de 14 joueurs, sans doute mixte entre expérience et jeunesse - "on évitera à certains les longs déplacements, on est obligés d’y penser en vue de la suite de la saison, c’est aussi l’occasion pour les jeunes qui poussent de prendre de l’expérience au plus haut niveau international", précise le sélectionneur - s’envolera justement le 29 mai pour Novi Sad, en Serbie, pour le premier des cinq week-ends de la phase de poules de la Volleyball Nations League, avec au programme trois matchs contre la Serbie, la Russie et le Japon (31 mai-2 juin). Le périple vers l’Est se poursuivra à destination de Ningbo, au sud de Shanghai (matchs contre la Chine, la Bulgarie et la Pologne, 7-9 juin) avant un retour en France, à Cannes, où la France recevra l’Argentine, les Etats-Unis et l’Allemagne (14-16 juin).

Cannes, où Laurent Tillie a joué, entraîné (garçons et filles) et où il se réjouit de voir jouer les Bleus : "C’est une ville importante du volley français, masculin depuis les années 80, féminin depuis le milieu des années 90. Et le Palais des Victoires est une très belle salle, l’équipe de France n’y a pas disputé de match officiel depuis très longtemps. Personnellement, je n’y a joué qu’une fois en sélection en 1988, nous avions fait un tournoi avant les Jeux Olympiques de Séoul, et en tant que sélectionneur, jamais. L’équipe de France a quand même joué plusieurs fois dans la région, je me souviens des qualifications au Championnat du monde en 2005 au Cannet, j’y avais participé, mais en tant qu’entraîneur de la république tchèque, la France a aussi joué un match de World League au Palais des Expositions de Nice en 2009 (3-2 face à l’Argentine)." La phase de poules de la VNL se terminera par deux déplacements, à Ardabil en Iran (21-23 juin, Iran, Portugal, Australie) et à Brasilia au Brésil (28-30 juin, Brésil, Italie, Canada).

La suite du programme ? Soit la France est qualifiée pour le Final Six de Chicago (10-14 juillet, qui réunira les Etats-Unis et les cinq équipes les mieux classées à l’issue de la phase de poules), soit elle ne l’est pas et dans ce cas, les joueurs auront deux semaines de repos jusqu’au 16 juillet, date du début de la préparation du Tournoi de qualification olympique. Une préparation qui se passera de nouveau à Montpellier (deux semaines ponctuées de deux matchs amicaux face à la Belgique les 25 et 27 juillet) et à Tours (29 juillet-5 août) avec un match (le 2) et des entraînements en commun avec les Etats-Unis. Il sera alors l’heure de mettre le cap sur Gdansk, en Pologne, pour disputer ce TQO (9-11 août, matchs dans l'ordre face à la Slovénie, la Pologne double championne du monde, et la Tunisie).

La préparation de l’EuroVolley 2019 débutera quant à elle le 20 août à Saint-Nazaire, où les Bleus avaient effectué leur dernier stage avant les Jeux Olympiques de Rio. "Là encore, c’est un environnement que nous connaissons bien, les conditions d’entraînement sont très bonnes", commente Laurent Tillie. Ils y resteront deux semaines et y affronteront la République tchèque les 29 et 31 août, avant de mettre le cap sur Paris pour deux ultimes matchs face à l’Allemagne (7-8 septembre, salle Charpy) et de prendre leurs quartiers montpelliérains à partir du 9 pour la phase de poules de l’EuroVolley qui débutera le 12 septembre face à la Roumanie. La Sud de France Arena accueillera les quatre autres matchs des Bleus de ce premier tour (Grèce le 14, Portugal le 15, Bulgarie le 16 et Italie le 18). La suite dépendra de leurs résultats, mais dans un scénario idéal, elle passerait par Nantes (huitième et quart de finale au Hall XXL) puis se terminerait à l’AccorHotels Arena de Paris (demi-finale et finale le 29 septembre).

Pour le premier rendez-vous de la saison, Laurent Tillie a convoqué 25 joueurs, la plupart ayant porté le maillot bleu la saison dernière soit sur la VNL soit lors du Championnat du monde. Les nouveaux sont les jeunes réceptionneurs/attaquants Luka Basic et Timothée Carle, auteurs d'une bonne saison, le premier avec Milan, le second avec Ajaccio, le central Gildas Prévert, qui s'est quant à lui distingué sous le maillot de Rennes, le pointu de Chaumont Julien Winkelmuller, l'expérimenté passeur de Toulouse, Toafa Takaniko, plusieurs fois international par le passé, ainsi que les Montpelliérains Kévin Kaba et Benjamin Diez, qui ont déjà participé à des stages de l'équipe de France masculine.

La liste des 25 : 


1. AGUENIER Jonas - Central - 28/04/92 - SPOLETO (ITA)
2. GREBENNIKOV Jenia - Libéro - 13/08/90 - TRENTO (ITA)
3. BASIC Luka - Récep/Attaquant - 29/01/1995 - MILAN (ITA)
4. PATRY Jean - Pointu - 27/12/96 - MONTPELLIER (FRA)
5. CORRE Raphael - Passeur - 21/11/89 CANNES (FRA)
6. TONIUTTI Benjamin - Passeur - 30/10/89 - KEDZIERZYN-KOZLE (POL)
7. TILLIE Kevin - Récep/Attaquant - 02/11/90 - MODÈNE (ITA)
8. LYNEEL Julien- Récep/Attaquant - 15/04/90 - JASTRZĘBSKI (POL)
9. NGAPETH Earvin - Récep/Attaquant - 12/02/91 - KAZAN (RUS)
10. LE ROUX Kevin - Central - 11/05/89 - BELO HORIZONTE (BRA)
11. BRIZARD Antoine - Passeur - 15/06/94 - VARSOVIE (POL)
12. BOYER Stephen - Pointu - 10/04/96 - VÉRONE (ITA)
13. PREVERT Gildas - Central - 15/06/1996 - RENNES (FRA)
14. LE GOFF Nicolas - Central - 15/02/92 - BERLIN (GER)
15. WINKELMULLER Julien - Pointu - 31/07/1994 - CHAUMONT (FRA)
16. BULTOR Daryl - Central - 17/11/95 - SÈTE (FRA)
17. CLEVENOT Trévor - Récep/Attaquant - 28/06/94 - MILAN (ITA)
18. ROSSARD Thibault - Récep/Attaquant - 28/08/93 - RZESZOW (POL)
19. LOUATI Yacine - Récep/Attaquant - 04/03/92 - PADOUE (ITA)
20. ROSSARD Nicolas - Libéro - 23/05/90 - BERLIN (GER)
21. CHINENYEZE Barthelemy - Central - 28/02/98 - TOURS (FRA)
22. TAKANIKO Toafa - Passeur - 29/05/1985 - TOULOUSE (FRA)
23. CARLE Thimothée - Récep/Attaquant - 30/11/95 - AJACCIO (FRA)
25. KABA Kévin - Central - 08/06/1994 - MONTPELLIER (FRA)
26. DIEZ Benjamin - Libéro - 04/4/1998 - MONTPELLIER (FRA)

Le staff :

Entraineur : Laurent TILLIE
Entraineur adjoint : Arnaud JOSSERAND
Entraineur adjoint : Cédric ENARD
Manager : Pascal FOUSSARD
Préparateur Physique : Olivier MAURELLI
Médecin : Josselin LAFFOND
Kinésithérapeute : Jean-Paul ANDREA
Statisticien : Paolo PERRONE