Accueil >>
HOME
03/12/2018
Mondial des clubs : Grebennikov sacré !
Jenia Grebennikov et Trentino ont remporté dimanche à Czestochowa le Championnat du monde des clubs en battant en finale la Lube Civitanova en quatre sets. Le Français a été élu meilleur libero de la compétition.
Un an après avoir échoué en finale du Championnat du monde des clubs avec la Lube Civitanova face au Zénith Kazan, Jenia Grebennikov a remporté dimanche à Czestochowa la compétition, cette fois avec son nouveau club de Trentino Volley, qu'il a rejoint en septembre au sortir du Championnat du monde avec l'équipe de France, et face justement à la Lube, qui perd ainsi une deuxième finale de rang.

Une victoire en quatre manches pour l'équipe du Nord de l'Italie (25-20, 22-25, 25-20, 25-18), portée notamment par l'Américain Aaron Russell (20 points), élu dans la foulée MVP du tournoi, et qui termine ce tournoi invaincue. Ce succès, son cinquième (le record) après son quadruplé de 2009 à 2012, Trentino le doit aussi à son Français Jenia Grebennikov, élu meilleur libero de ce Championnat du monde, tandis ses coéquipiers, le passeur italien Simone Giannelli et le réceptionneur-attaquant serbe Uros Kovacevic figurent également dans l'équipe-type de la compétition, aux côtés du Bulgare Tsvetan Sokolov (pointu, Lube), du Cubain Robertlandy Simon et du Serbe Dragan Stankovic (centraux, Lube) et du Russe Dmitry Volkov (réceptionneur-attaquant, Fakel).
"C'était un super match, nous sommes très contents du résultat, nous avons montré que nous pouvions jouer à un très haut niveau. Je ne compte pas le nombre de titres de meilleur libero que j'ai obtenus mais c'est toujours agréable d'être ainsi reconnu. Je m'entraîne tout le temps pour rester au haut niveau et aider mes coéquipiers", a commenté le libero de l'équipe de France.
 
La troisième place revient à la formation russe de Fakel Novy Urengoy, qui disputait ce Mondial pour la première fois et a battu lors de la petite finale Resovia Rzeszow en quatre sets (19-25, 25-20, 25-23, 25-23) malgré les 17 points de Thibault Rossard dans les rangs polonais (14/32 et 3 aces).