Accueil >>
HOME
(Miniature) Euro 2019 : Les Bleues jouent la carte jeune
A l'aller à Belfort, les Bleues avaient gagné 3-0
09/01/2018
Euro 2019 : Les Bleues jouent la carte jeune
Quatre jours après sa victoire au mental face au Portugal à Belfort (3-0), l’équipe de France, d’ores et déjà qualifiée, achève ce mercredi au Danemark (17h) sa campagne qualificative pour l’EuroVolley 2019 avec un groupe très rajeuni, mais l’envie de finir sur un carton plein.
En battant samedi dernier au Phare de Belfort une accrocheuse équipe portugaise (3-0), la France a prolongé son invincibilité depuis le début du tournoi de qualification au Championnat d’Europe 2019, puisqu’elle affiche désormais cinq victoires en cinq matchs et un ratio de quinze sets gagnés pour aucun perdu ! Qualifiées depuis août, les Bleues disputent mercredi la dernière rencontre de la poule D au Danemark avec l’envie d’achever en beauté cette campagne pour l’instant parfaite.

Une mission à leur portée, même si, pour ce déplacement à Slagelse, ville située à une petite centaine de kilomètres à l’ouest de Copenhague, elles seront amputées de toutes leurs cadres, puisque, qualification en poche, le sélectionneur Emile Rousseaux a remis à la disposition de leurs clubs respectifs les joueuses qui y sont la plupart du temps titulaires, c’est-à-dire Helena Cazaute et Christina Bauer (Cannes), la Nantaise Lucille Gicquel, la Quimpéroise Nina Stojiljkovic, Isaline Sager-Weider (Stade Français Paris-Saint-Cloud), Juliette Fidon (Béziers), Amandine Giardino (Le Cannet), Pauline Martin (Venelles) et Julie Oliveira Souza (Mougins).

"J’ai été moi-même longtemps entraîneur de club et je sais combien il est difficile de préparer des échéances importantes sans une bonne partie de ses joueuses. Or, certaines jouaient dès vendredi, d’autres, comme celles qui jouent en Coupe d’Europe, vont avoir un mois de janvier très chargé, par respect pour les clubs, il me paraissait normal de libérer ces joueuses", explique le technicien belge qui ajoute : "C’est en plus l’occasion pour nous, le staff, d’intégrer de nouvelles jeunes dans cette équipe de France".

En l'occurrence de très jeunes, puisque l'équipe alignée mercredi sera majoritairement composée de joueuses actuellement à l’IFVB, le Pôle France junior féminin de Toulouse, qui évoluent cette saison en Ligue A sous les couleurs de la formation de France Avenir 2024.
 Les plus âgées seront ainsi la libero de Vandoeuvre-Nancy, Manon Bernard, 23 ans, et la passeuse de Terville, Margaux Bouzinac, 22 ans et une sélection ! Et si certaines parmi les juniors ont déjà goûté à la « grande » équipe de France (les centrales Eva Elouga et Amandha Sylves), les autres connaîtront mercredi leur première sélection.

Difficile dans ces conditions de leur fixer un objectif de résultat précis face à une équipe danoise qui occupe la dernière place de la poule D (une victoire pour quatre défaites), l’essentiel pour elles étant d’engranger de l’expérience pour les années futures.

Les joueuses tricolores au Danemark :

Réceptionneuses-attaquantes : Lisa Jeanpierre (Mulhouse), Clara Martin (Béziers), Manon Moreels (France Avenir 2024), Bruna Pezelj (Vandoeuvre-Nancy)
Centrales : Eva Elouga (France Avenir 2024), Amandha Sylves (France Avenir 2024)
Liberos : Manon Bernard (Vandoeuvre-Nancy), Juliette Gelin (France Avenir 2024)
Passeuses : Margaux Bouzinac (Terville-Florange), Mahé Mauriat (France Avenir 2024)
Pointues : Guéwé Diouf (France Avenir 2024), Amélie Rotar (France Avenir 2024)