Accueil >>
HOME
14/02/2018
Coupe de France D : Une finale Béziers-Cannes
A l’issue des demi-finales disputées mardi soir, on connaît l’affiche de la finale de la Coupe de France le samedi 10 mars au stade Pierre-de-Coubertin, à Paris : Béziers, déjà finaliste l’an dernier et qui est allé gagner à Mulhouse (3-2), sera opposé à Cannes, 19 fois vainqueur de l’épreuve, et tombeur du Cannet (3-2).
La finale de la Coupe de France féminine opposera le 10 mars prochain à Paris les deux équipes qui, depuis le début de la saison, se partagent la tête de la Ligue A, au point d’être aujourd’hui à égalité de points après 17 journées de Championnat. Il y a donc une forme de logique de les retrouver là, même si Béziers et Cannes ont dû s’employer mardi soir pour décrocher leur billet pour la capitale au terme de deux demi-finales particulièrement intenses et aux scénarii très proches.

En déplacement au Palais des Sports de Mulhouse, les Biterroises savaient qu’elles allaient devoir se surpasser pour faire tomber le champion de France en titre chez lui. Dominées 3-0 en Championnat au même endroit, les partenaires des internationales Juliette Fidon et Alexandra Rochelle ont effectivement eu le droit à un match à haut niveau émotionnel, pendant lequel chaque équipe a mené avant de s’offrir un tie-break d’abord bien entamé par des Alsaciennes, portées par la jeune passeuse Aziliz Divoux et la pépite belge Britts Herbots (6-4). Mais sous la houlette de la meilleure marqueuse de Ligue A, l’Américaine Krystal Rivers, auteure de 6 points dans ce tie-break, les filles de Cyril Ong vont finalement faire la différence pour s’imposer au terme de 2h35 d’une intense bataille (25-23, 23-25, 23-25, 25-22, 15-11).

Un an après la première finale de Coupe de France de son histoire, perdue face à Venelles, Béziers va donc se voir offrir une deuxième chance d’ouvrir son palmarès, avec un affrontement à venir face à Cannes qui, de son côté, s’est qualifié mardi pour la... 24e finale de Coupe de son histoire ! Mais comme Béziers, le RCC a souffert mille maux pour gagner son billet pour Coubertin, vainqueur de son voisin du Cannet également en cinq manches sur un score très proche de celui du match entre Mulhouse et Béziers (23-25, 25-23, 22-25, 25-23, 15-11) !

Face à une formation de l’ESCR qui les avait dominées 3-0 en Championnat au Palais des Victoires il y a dix jours et se trouvait dans une dynamique positive depuis les arrivées début janvier de la passeuse serbe Bojana Zivkovic et de la pointue cubaine Heydi Casanova, les partenaires de Christina Bauer et d’Helena Cazaute ont été menées à deux reprises avant de se montrer les plus fortes mentalement dans les deux derniers sets. Deux ans après la dernière de ses dix-neuf victoires en Coupe de France, Cannes tentera donc le 10 mars de s’offrir un vingtième trophée face à une équipe de Béziers qui, cette saison, l’a battue deux fois en Championnat, 3-0 au Four-à-Chaux, 3-2 au Palais des Victoires.