Accueil >>
HOME
Actualités FFVB
Voir tout
13/10/2017
LA FIVB fête ses 70 ans et annonce la Volleyball Nations League
Créée en 1947 à Paris, la FIVB a fêté jeudi ses 70 ans au Petit Palais, où son président, Dr Ary S. Graça, a annoncé la création de la Volleyball Nations League, qui succède à la World League et au World Grand Prix dès 2018.
Un cadre grandiose pour une grande annonce. C’est au Petit Palais de Paris que la Fédération Internationale de Volley-Ball (FIVB) a fêté jeudi soir ses 70 ans, en présence notamment de la Ministre des Sports, Laura Flessel. L’occasion de rappeler que c’est dans la capitale française qu’elle a été créée en 1947, à l’initiative du président de la Fédération Française de Volley-Ball de l’époque, Paul Libaud, et avec 14 pays fondateurs. Depuis, la FIVB n’a cessé de se développer, le volley est devenu sport olympique en 1964 à Tokyo, rejoint en 1996 à Atlanta par le beach-volley, la World League a été créée en 1990, le World Grand Prix, son équivalent féminin, en 1993.

Après avoir rendu hommage à ceux qui, il y a 70 ans, ont posé les bases de la FIVB, son président, Dr Ary S. Graça, a annoncé que ces deux compétitions allaient évoluer dès 2018 pour n’en former qu’une, la Volleyball Nations League. "La FIVB a rencontré de nombreux succès depuis 70 ans, le volley-ball a grandi jusqu’à devenir un des sports les plus populaires et les plus pratiqués dans le monde. Mais nous devons toujours regarder devant et trouver les moyens d’évoluer et d’innover, parce que nous voulons devenir le sport familial n°1. La Volleyball Nations League va nous aider à accomplir cet objectif", a-t-il indiqué, avant d’ajouter : "C’est un moment charnière du futur de notre sport. La Volleyball Nations League est la plus importante compétition de l’histoire de la FIVB et elle va révolutionner la manière dont le volley-ball est présenté, mettant les fans au cœur de l’action, dans les stades et en dehors."

L'équipe de France masculine pour 7 ans...


Concrètement, tant chez les femmes que chez les hommes, la VolleyBall Nations League se présentera sous la forme d’un Championnat regroupant 16 équipes, 12 permanentes sur une durée de 7 ans, rejointes par 4 challengers, un système de promotion/relégation existant avec la division inférieure, la Challengers League. La compétition se déroulera tous les ans de mai à juillet, le prize money sera identique chez les femmes et chez les hommes, tandis que la production TV sera centralisée par la FIVB et son partenaire IMG qui négociera les droits avec chaque pays. 21 fédérations ont signé leur engagement permanent avec la FIVB, dont la France qui, côté masculin, est assurée de jouer la Volleyball Nations League lors des sept prochaines années, tandis que les féminines disputeront la Challengers League avec l’objectif à terme d’intégrer le niveau supérieur.

"C’est une révolution pour le volley-ball, c’est la première fois que nous allons jouer une ligue avec cette quantité d’équipes, avec 15 matchs par équipe par année, dans un même format pour les hommes que pour les femmes et avec le même prize money, c’est une chose que seul le volley-ball fait, a expliqué Fernando Lima, Secrétaire général de la FIVB. Nous proposerons une nouvelle présentation du sport, différente de ce que nous avons vu jusqu’ici dans l’histoire du volley-ball, avec une production TV pour la première fois complètement centralisée et une philosophie de broadcasting unifiée, ce qui va nous permettre de montrer aux fans des images inédites de volley-ball. Dans chaque arena, il y aura les mêmes lumières, la même musique, la même présentation, la même expérience et une production digitale numérique qui parlera aux jeunes."

Les douze pays permanents seront le Brésil, l’Italie, les Etats-Unis, la Chine, la Serbie, la France, l’Argentine, l’Iran, la Pologne, l’Allemagne, le Japon et la Russie chez les hommes, les 4 challengers en 2018 seront l’Australie, la Corée du Sud, le Canada et la Bulgarie. Côté féminin, le Brésil, l’Italie, les Etats-Unis, la Chine, la Serbie, les Pays-Bas, la Thaïlande, la Turquie, la Corée du Sud, l’Allemagne, le Japon et la Russie seront les 12 équipes permanentes, l’Argentine, la République Dominicaine, la Pologne, et la Belgique les 4 challengers. Le calendrier de cette première édition de la Volleyball Nations League, mais également de la Challengers League, sera dévoilé plus tard.

Les réactions

Eric Tanguy, Président de la Fédération Française de Volley :
 "La Fédération Internationale de Volleyball est née à Paris à l’initiative du président de la Fédération Française de Volley-Ball de l’époque, Mr Paul Libaud, elle vient aujourd’hui fêter ses 70 ans et passer un nouveau cap à Paris avec la Volleyball Nations League. La dynamique que met en place la FIVB pour avoir son propre événement est très intéressante, ce sera une compétition génératrice de ressources pour demain et de possibilités de développement pour notre Fédération. Jusqu’en 2024, nous ferons partie des pays premium qui disputeront cette Volleyball Nations League qui nous amènera jusqu’à Paris 2024 et, je le souhaite, le podium olympique."

Laurent Tillie, sélectionneur de l’Equipe de France :
 "C’est un nouveau calendrier, un nouveau format, beaucoup d’exigence au niveau de l’organisation, la FIVB veut tendre vers des ligues comme la NBA, la Champions League de foot, l’Euroligue de basket, c’est assez motivant pour la Fédération et pour les joueurs. Le fait d’être assurés jusqu’en 2024 d’être dans les équipes qui joueront la compétition est un honneur, c’est aussi un honneur que nous devrons assumer, c’est un challenge ambitieux. Ce 70e anniversaire de la FIVB est l’occasion de voir notre sport et la FIVB grandir, je suis fier de faire partie de cette histoire."