Accueil >>
HOME
28/08/2017
Earvin Ngapeth : « Ça va aller ! »
Détendu et souriant, Earvin Ngapeth s’est confié mardi à la veille du barrage qualificatif pour les quarts de finale de l’Euro face à la République tchèque. Le n°9 tricolore, qui va "de mieux en mieux", se montre confiant pour la suite de la compétition.
Vous êtes-vous réveillé plus léger ce matin au lendemain de la victoire face à la Turquie (3-0) ?
Oui et non, parce que nous sommes certes sortis de la poule, mais ce n’est pas l’objectif. Après, c’est vrai qu’il y a eu du soulagement hier, parce que nous avons un peu retrouvé notre jeu et que nous nous sommes qualifiés en passant deuxièmes. Finalement, nous avons plutôt une bonne partie de tableau, nous sommes donc contents, mais la route est encore longue.

Vous êtes-vous fait peur lors de cette phase de poule ?
Peur non, ce n’est pas le mot, mais on ne s’est pas mis en confiance, on ne s’est pas bien lancés dans le tournoi. Maintenant, on se connaît bien, on sait qu’on a une bonne capacité de réaction et que cette confiance peut revenir très rapidement.

Plusieurs de vos partenaires ont expliqué ne pas avoir trop compris ce qu’il s’était passé sur les deux premiers matchs, n’avez-vous pas vu venir ces difficultés ?
Non, pas du tout, nous ne nous y attendions vraiment pas, nous nous entraînions vraiment très bien, nous étions en confiance, peut-être que nous avons péché par excès de confiance. Dans la difficulté, nous n’avons pas compris pourquoi ça ne marchait pas, pourquoi on n’arrivait pas à avoir 5-6 points d’avance, pourquoi ça ne roulait pas comme sur des roulettes. Et au lieu d’avoir la réaction d’orgueil qu’on a d’habitude, on s’est un peu tous dispersés sur le terrain et on n’a pas réussi à inverser la tendance. On s’est renfermés au lieu de partager entre nous, c’est ce qui a fait que notre niveau a baissé. Maintenant, on a réussi à se qualifier, c’est important de gagner même quand tu ne joues pas bien.

La Ligue Mondiale n’a-t-elle finalement pas été trop « facile », dans le sens où vous avez été moins mis en difficultés ?
Non, pas du tout ! Mais la Ligue Mondiale, on avait un nouveau groupe, on n’avait rien à perdre, alors que là, c’est le contraire, on a tout à perdre, on est les favoris. Je pense qu’il faut oublier un peu tout ça et qu’on joue au volley comme on sait le faire. Il va falloir élever notre niveau de jeu et qu’on soit plus humbles sur le terrain, dans le sens où il faut accepter que l’adversaire joue bien, voire mieux que nous, et surmonter ces difficultés.

Mercredi, c’est la République tchèque qui se dresse sur votre route, que vous inspire cette équipe ?
C’est une équipe très physique avec beaucoup de joueurs qui évoluent en France, qu’on connaît bien, ils vont donc avoir envie de nous sortir. Ce sera à nous de bien rentrer dans le match, sans non plus se mettre trop de pression, sinon ça ne va pas le faire. Il faut retrouver notre jeu fluide et ça va aller !

"J’ai du mal à sentir la pression"

Parlons de votre cas personnel, vous avez été ménagé à cause de douleurs au dos, comment vous sentez-vous ?
De jour en jour, ça s’améliore, je vais essayer d’apporter mon maximum à l’équipe, mais l’équipe de France n’est pas "Earvin dépendante", nous l’avons prouvé en Ligue Mondiale. Que je sois sur le terrain ou pas, ça ne change rien, nous avons un groupe pour gagner.

Reste que votre présence sur le terrain, en plus de l’aspect purement technique, semble avoir un effet bénéfique sur le mental de vos partenaires…
Oui, au niveau mental, ça joue sans doute, parce que j’ai du mal à sentir la pression. Pour moi, le volley est un jeu, il n’y a pas de pression, quand je rentre sur le terrain, je rigole, je souris, je fais des blagues pour que tout le monde se décrispe. Si on arrive à sourire comme on l’a fait en Ligue Mondiale, où on a pris du plaisir, je l’ai vu quand j’étais dans les tribunes, on va y arriver.

En Ligue Mondiale, vous sortez deux matchs énormes en demi-finale et finale du Final Six, est-ce le moment d’en faire autant ?
Ça va arriver (rires) ! Il faut juste ne pas prendre trop de risques, j’ai fait un set contre les Hollandais, un contre la Turquie, le but est d’arriver au bon moment en forme.

Pour finir, êtes-vous confiant pour cette fin d’Euro ?
Carrément ! Ça ne peut qu’être mieux, et maintenant, ce sont les matchs qu’on aime bien, à élimination directe. C’est le moment où les grosses équipes sont les meilleures, si on est une grosse équipe, on va être bon.
 
PROGRAMME et RESULTATS

 

POULE D à Katowice

25/08/2017
17h30 PAYS-PAS - TURQUIE 1-3 (19-25, 22-25, 25-21, 22-25)
20h30 FRANCE - BELGIQUE (22-25, 25-23, 21-25, 25-23, 12-15) 
> La feuille de match
> Les photos

27/08/2017
17h30 BELGIQUE - TURQUIE 3-2 (25-22, 22-25, 21-25, 27-25, 18-16)
20h30 FRANCE - PAYS-BAS 3-2  (25-22, 23-25, 21-25, 30-28, 15-12)
> La feuille de match
> Les photos

28/08/2017
17h30 PAYS-BAS - BELGIQUE 0-3 (21-25, 21-25, 21-25)
20h30 TURQUIE - FRANCE 0-3 (23-25, 23-25, 22-25)
> La feuille de match
> Les photos

30/08/2017
20h30 Play-Offs (à Katowice) FRANCE / REPUBLIQUE TCHEQUE

31/08/2017
17h30 Quarts de finale (à Cracovie et Katowice)
20h30 Quarts de finale (à Cracovie et Katowice)

02/09/2017
17h30 Demi-finale
20h30 Demi-finale

03/09/2017
17h30 Petite finale
20h30 Finale



------------------------------------

 

DIFFUSION EN DIRECT ET EN EXCLU SUR 
LA CHAINE L'EQUIPE






Jeudi 24 août
20h30 : Pologne-Serbie

Vendredi 25 août
20h30 : Belgique-France

Samedi 26 août
17h30 : Russie-Slovénie
20h30 : Finlande-Pologne

Dimanche 27 août
17h30 : Turquie-Belgique
20h30 : France-Pays-Bas

Lundi 28 août
20h30 : Turquie-France

Mercredi 30 août
17h30 : play-offs
20h30 : play-offs

Jeudi 31 août
17h30 : quarts de finale
20h30 : quarts de finale

Samedi 2 septembre
17h30 : demi-finales
20h30 : demi-finales

Dimanche 3 septembre
17h30 : petite finale
20h30 : finale  

 

 


BILLETTERIE EN LIGNE


billetterie en ligne

 
>> OFFRE SUPPORTER VOYAGE + BILLETS
 

               

 





              

 

LE GROUPE FRANCE

 

2 - GREBENNIKOV Jénia - Libero - 13/08/90 - A.S VOLLEY LUBE SRL (ITA)
4 - PATRY Jean - Pointu - 27/12/96 - MONTPELLIER VOLLEY UC (FRA)
5 - CLEVENOT Trévor - Récep/Attaquant - 28/06/94 - PIACENZA BIANCOROSSO VOLLEY (ITA)
6 - TONIUTTI Benjamin - Passeur - 30/10/89 - ZAKSA KEDZIERZYN-KOZLE (POL)
7. TILLIE Kevin Récep/Attaquant 02/11/90 JASTRZĘBSKI WĘGIEL (POL)
8 - LYNEEL Julien - Récep/Attaquant - 15/04/90 - SHANGAI VOLLEY (CHI)
9 - NGAPETH Earvin - Récep/Attaquant - 12/02/91 - MODENA VOLLEY (ITA)
10 - LE ROUX Kévin - Central - 11/05/89 - MODENA VOLLEY (ITA)
11 - BRIZARD Antoine - Passeur - 22/05/94 T.O.A.C. T.U.C. VB (FRA)
12 - BOYER Stephen - Pointu - 10/04/96 - CHAUMONT VB 52 (FRA)
14 - LE GOFF Nicolas - Central - 15/02/92 - ISTANBUL BBSK (TUR)
16 - BULTOR Daryl - Central - 17/11/95 - MONTPELLIER VOLLEY UC (FRA)
18 - ROSSARD Thibault - Récep/Attaquant - 28/08/93 - RESOVIA RZESZOW (POL)
21 - CHINENYEZE Barthelemy - Central - 28/02/98 T.O.A.C. T.U.C. VB(FRA)

STAFF


Entraîneur : Laurent TILLIE
Entraîneur adjoint : Cédric ENARD
Entraîneur adjoint : Vincent PICHETTE
Manager : Arnaud JOSSERAND
Docteur : Eric VERDONCK
Kinésithérapeute:  Jean-Paul ANDREA
Préparateur physique : Olivier MAURELLI
Préparateur mental : Christophe LEHOUX
Statisticien : Paolo PERRONE

              
 

PRESSE


Pour vous accréditer, cliquez ici

> Dossier de presse en téléchargement
 

INFOS UTILES 


>> Site officiel de la compétition

 @CEVolleyball #EuroVolleyM

 

 

 

 

 



PALMARES DES BLEUS A L' EURO


2015 : Chammpions d'Europe
2013 : 5ème
2011 : 7ème
2009 : Vice-Champions