Accueil >>
HOME
Actualités FFVB
Voir tout
15/08/2018
TQCE: Les Bleues démarrent très fort
L’équipe de France féminine a démarré le Tournoi de qualification pour le championnat d’Europe par un large succès face au Danemark (3-0), ce mercredi, à Belfort. Les Bleues ont maintenant rendez-vous dimanche au Portugal.
Il était difficile d’espérer meilleure entame. Pour se lancer idéalement dans le Tournoi de qualification pour l’Euro 2019, les joueuses de l’équipe de France féminine ont parfaitement répondu présent devant le public de Belfort, au Phare, où les Bleues ont maîtrisé les débats face au Danemark, vaincu en trois petits sets (25-18, 25-14, 25-21).

Avec un six de base -Fidon, Cazaute, Gicquel, Bauer, Martin, Amalric, Giardino (l.)- qui s’est dégagé au fil des rencontres de préparation, les joueuses d’Emile Rousseaux ont livré une prestation très propre, marquée du sceau du collectif : la centrale Pauline Martin a inscrit les premiers points alors que le Danemark menait au score (2-3), Lucille Gicquel a égalisé (7-7) avant que la capitaine Juliette Fidon ne permette aux Bleues de passer devant (11-10). Après un énorme échange, Héléna Cazaute a creusé l’écart (15-11), entretenu par un ace de Christina Bauer (20-15). Une faute des Scandinaves clôturera le set (25-18).

Le deuxième acte sera sans doute le plus abouti, même si le Danemark avait encore pris le meilleur départ (4-6). Oriane Amalric, la passeuse, a d’abord trouvé des solutions au centre avec Pauline Martin (10-7), puis Christina Bauer (14-11). Puis les Bleues ont accéléré avec leur attaquantes, avec le service de Lucille Gicquel et un beau passage d’Héléna Cazaute, 9 points au compteur, qui a fait grimper le score (19-11). Juliette Fidon, 11 points pour elle à l’arrivée, se chargera de conclure ce set de qualité (25-14).

Au début du troisième, on pensait que les Bleues allaient filer vers un succès sans accroc, dans le sillage de Lucille Gicquel, meilleure marqueuse de la rencontre avec 12 points. Mais il y aura toutefois ce petit passage à vide, de 9-5 à 10-13, sans conséquence à l’arrivée. Avec l’entrée d’Eva Elouga au centre, qui aura apporté 2 points, les Tricolores ont serré le jeu en signant un 8-1 (18-14) pour filer vers un succès en trois sets, en s’évitant ainsi des efforts supplémentaires. Une diagonale de Juliette Fidon (25-21) permettra au public de Belfort de se lever une dernière fois pour communier avec ses joueuses.

Les Bleues vont maintenant prendre la direction de Porto, où elles affronteront le Portugal, dimanche après-midi. Un Portugal qui, dans l’autre rencontre de ce groupe D, est allé l’emporter en Géorgie, avec autorité (0-3). Méfiance, donc. 

Réaction d'Emile Rousseaux, sélectionneur de l'équipe de France: "On a fait ce qu’il fallait faire, le minimum syndical pour entrer dans la compétition. Comme entraîneur, je ne peux pas être pleinement satisfait de ce que j’ai vu. Mais on a fait ce qu’on devait faire. Ce qui était positif, c’était qu’on avait un bon « mix » entre quatre routinières, Christina Bauer, Juliette Fidon, Héléna Cazaute et Amandine Giardino, qui jouent beaucoup en club, et quatre autres jeunes filles, soit qui ne jouent pas au meilleur niveau ou qui jouent peu dans leur club. C’était bien de mettre ces filles dans le bain. De ce point de vue-là, je suis pleinement satisfait, comme d’avoir pu donner du temps de jeu à Pauline Martin qui revient d’une grave blessure ou à « Lulu » Gicquel, qui a joué comme pointue, et qui a eu de très bons moments dans ce match. Je suis très content d’avoir trouvé cet équilibre. Mais je le répète, j’aimerais plus. Et attendre plus, ce n’est pas difficile pour un entraîneur. Il faut déplacer le curseur à une vitesse qui soit compatible avec les possibilités d’évolution des personnes. D’où l’on part, si on est 40e mondiales, ce n’est pas pour rien. Mais depuis deux ans, des conditions dignes de ce nom ont été mises sur pied pour les programmes d’été. On a besoin de ça, on doit travailler."

Réaction de Lucille Gicquel: "C’était super pour un premier match, ça fait plaisir de rentrer dans la compétition comme ça. C’est une belle victoire, c’est prometteur pour la suite. On a eu un peu de mal à se mettre en place à chaque début de set, notamment au troisième, mais on s’est adaptées petit à petit. Collectivement, c’était très bien."

PROGRAMME ET RESULTATS
 
15 août 2018 à BELFORT (FRA)

FRANCE / DANEMARK 3-0

25-18, 25-14, 25-21

> La feuille de match

> Les photos


19 août 2018
PORTUGAL / FRANCE

22 août 2018 à BELFORT (FRA)
FRANCE / GEORGIE

25 août 2018
GEORGIE / FRANCE

5/6 Janvier 2019 à BELFORT
FRANCE / PORTUGAL

9 Janvier
DANEMARK / FRANCE




DIFFUSION SUR LA PAGE FACEBOOK
EQUIPES DE FRANCE DE VOLLEY-BALL








GROUPE FRANCE

>> Cliquez sur le nom pour accéder à la bio

1.CAZAUTE Héléna Récep/Attaquante 17/12/97 RC CANNES
2. AMALRIC Oriane Passeuse 11/10/90 BORDEAUX
3. GIARDINO Amandine Libéro 30/03/95 LE CANNET
4. BAUER Christina Centrale 01/01/88 RC CANNES
5. MARTIN Pauline Centrale 20/10/95 PAYS D’AIX VENELLES V.B.
7. DAVIDOVIC Lara Pointue 13/12/97 SAINT-CLOUD PARIS SF
8. BERNARD Manon Libéro 23/01/95 VANDOEUVRE-NANCY VB
9. STOJILJKOVIC Nina Passeuse 01/09/96 QUIMPER VOLLEY 29
11. GICQUEL Lucille Pointue 13/11/97VB NANTES
12. SAGER-WEIDER Isaline Centrale 05/07/88 SAINT-CLOUD PARIS SF
16. FIDON Juliette Récep/Attaquante 28/10/96 BEZIERS VB
17. DASCALU Alexandra Pointue 17/04/91 BARONISSI (Ita)
20. JEANPIERRE Lisa Récep/Attaquante 28/07/99 ASPTT MULHOUSE
21. ELOUGA Eva Centrale 14/10/99 IFVB

STAFF

Le staff : Emile Rousseaux (entraîneur principal), Félix André (entraîneur adjoint), Laurent Delacourt (entraîneur adjoint), Emmanuel Fouchet (manager), Cédric Mangione (kiné), Grégoire Besse (scout), Adrian Cangelosi (médecin)
 
 BLLETTERIE


> Achetez vos billets en ligne









PRESSE



Téléchargez le Dossier de Presse

  

Pour vous accréditer, cliquez ici