Accueil >>
HOME
30/05/2018
Golden European League : La France s’incline face à la Hongrie
L’équipe de France féminine a chuté à domicile mercredi soir pour le compte de la Golden European League, victime de la Hongrie à Vandoeuvre-lès-Nancy (0-3). Elle affronte samedi au même endroit la Finlande.
Pour ses débuts devant son public, dans le Parc des Sports des Nations de Vandoeuvre-lès-Nancy, nul doute que l’équipe de France aurait rêvé d’un meilleur scénario que cette défaite en trois sets (23-25, 18-25, 19-25). Un score assez sévère au regard du match, dans la mesure où, dans chaque manche, les jeunes joueuses de Félix André - les centrales Clémence Garcia et Elsa Descamps honoraient leur première sélection - ont eu leurs chances, mais elles n’ont pas su les saisir, sans doute rattrapées par la peur de mal faire. A l’arrivée, leurs 24 fautes directes sur l'ensemble de la rencontre les ont pénalisées, tandis qu’au bloc, elles ne sont pas parvenues à contrer la meilleure joueuse magyare, Greta Szakmary, créditée de 17 points, à 60% en attaque.

Le cœur a pourtant souvent été au rendez-vous avec un beau retour en fin de premier set lorsque, menées 19-22, les partenaires de la capitaine Juliette Fidon sont parvenues à prendre les devants grâce à l’entrée décisive de Safiatou Zongo au service (23-22), mais sans concrétiser derrière, les Hongroises enchaînant trois points de suite (23-25). Dans le deuxième set, là encore, après une entame manquée (8-13), les Françaises, emmenées par la rentrante Helena Cazaute (9 points en tout, à 50%), ont réussi à revenir quasiment à la hauteur de leurs rivales (12-13), avant de manquer leur fin de manche à cause de trop nombreuses fautes (18-25).

Scénario presque identique dans la suivante avec des visiteuses qui se détachent d’entrée (0-3), un retour tricolore (13-12), grâce notamment à quelques belles diagonales d’Alexandra Dascalu, elle aussi de retour dans le groupe, mais une fin de set ratée qui a permis aux Hongroises de dérouler et de remporter leur troisième succès en quatre matchs dans cette Poule B. La France, qui jouait sous les yeux d’Emilie Rousseaux, le responsable du projet féminin, en est à quatre défaites, ce qui l’écarte de la course à la qualification pour le Final Four de cette première Golden European League. Elle tentera de finir sur une bonne note, toujours à Vandoeuvre-lès-Nancy, samedi face à la Finlande et mercredi prochain contre la Croatie.

La réaction de Félix André :
"Nous avons démarré cette phase retour avec six nouvelles joueuses et seulement un jour et demi de préparation, les filles manquent d’automatismes, ce qui explique en partie les nombreuses fautes directes. Nous n’avons pas réussi à être consistants sur l’ensemble de la partie, c’est dommage, au premier set, on parvient à mener dans le money-time, mais on le perd tout seul. Sur l’envie, il n’y a rien à dire, sur le respect des consignes, c’est différent, on va vite regarder la vidéo pour voir ce qu’on n’a pas fait de bien et essayer de corriger ça pour le prochain match".