Accueil >>
HOME
03/01/2018
TQCE U17 : Les Bleu(e)s en mission en Russie et en Bulgarie
Les équipes de France U17 disputent cette semaine leur Tournoi de qualification au Championnat d’Europe 2018, les filles en Russie, les garçons en Bulgarie. Le point avec leurs entraîneurs respectifs, Philippe Marta et Fabien Roy.
Les enseignements du tournoi WEVZA de préparation, au Portugal pour les filles (une victoire, trois défaites), à Montpellier pour les garçons (deux victoires, deux défaites) :

Philippe Marta, entraîneur des cadettes : "Nous avons joué un tournoi WEVZA au Portugal du 18 au 23 décembre, en disputant quatre matchs notamment contre la Belgique et l’Allemagne qui sont deux nations qui jouent bien au volley-ball, nous avons parfois réussi à rivaliser, c’est la preuve que nous avons une équipe capable de poser des problèmes à ces nations. Maintenant, comme souvent à cet âge-là, c’est la régularité qui prime, il faut arriver à tenir le même niveau sur la globalité d’un match. Nous avons ensuite achevé notre préparation à Clamart, le club et la ville nous ont accueillis entre le 28 décembre et notre départ en Russie, le 2 janvier".

Fabien Roy, entraîneur des cadets : "J’en tire plutôt de bons enseignements dans le sens où l’opportunité qui se présentait à moi d’avoir deux équipes m’a permis de faire une revue d’effectif complète. D’un point de vue sportif, nous finissons cinquièmes sur huit avec l’équipe de France A, le résultat final est assez anecdotique, dans le sens où c’était un tournoi de travail. Maintenant, nous avons cherché à performer, ça fait aussi partie de la préparation. Cela nous a aussi permis de faire une revue de certains de nos adversaires, je pense aux Pays-Bas que nous retrouvons dans notre TQCE. C’était le premier match de la compétition, nous perdons 3-2 en faisant un match relativement moyen, car c’était la première rencontre internationale de nos jeunes joueurs sur un événement important, nous avons senti une certaine tension dans le collectif. La Hollande est vraiment une belle équipe avec beaucoup de beaux gabarits, nous ne perdons que 3-2, 16-14 au cinquième. Ensuite, nous faisons deux bons matchs contre la Suisse et le Portugal, des nations un peu en-dessous mais contre lesquelles il faut rester très sérieux dans l’intensité car elles jouent bien au volley, ce que nous avons fait. Et nous perdons 3-1 contre la Belgique qui a gagné le tournoi, cela a été un match serré puisque nous perdons nos trois sets 25-23. C’est la preuve que nous étions très proches contre une équipe de ce niveau, regroupée dans son centre permanent de Vilvoorde depuis plus d’un an et qui a été vice-championne d’Europe en moins de 17 en juillet dernier. Cette différence d’expérience commune s'est vue sur le terrain, mais nous avons été au contact. Ce tournoi WEVZA a en tout cas été le bienvenu pour aborder ce TQCE avec de vraies références".

L’objectif sur le TQCE :

Philippe Marta, entraîneur des cadettes :
 "Le challenge est très relevé, nous en sommes conscients, mais les joueuses sont motivées et déterminées à jouer les cartes qui sont à leur portée. Nos adversaires sont d’un niveau élevé, la Russie et la Finlande sont deux équipes qui ont disputé le Championnat d’Europe des moins de 16 ans l’été dernier en Bulgarie. Les Russes ont terminé vice-championnes d’Europe, les Finlandaises ont pris la dixième place. Nous allons donc affronter une grosse écurie, la Russie, très physique, et une formation certes moins physique mais qui pratique un très beau volley et se montre très solidaire. Ce sont donc deux challenges à enchaîner, maintenant, nous sommes en catégories jeunes, nous pensons que c’est possible de l’emporter".

Fabien Roy, entraîneur des cadets : "Nous sommes dans une poule très relevée, puisque nous jouons la Bulgarie chez elle qui, en juillet dernier, a fait quatrième du dernier Championnat d’Europe, la Hollande qui est une équipe très physique, et la Suède, une équipe qu’il va falloir aussi prendre très au sérieux. Maintenant, l’objectif est clair : nous allons en Bulgarie en mission commando pour gagner nos trois matchs et rentrer à la maison avec la qualification en poche, nous sommes dans une philosophie de combat. Il y a zéro calcul à faire, il faudra attaquer chaque match avec la volonté de le gagner avec le plus gros écart possible. Le calendrier nous est plutôt favorable, avec un premier match contre les Suédois, il faut impérativement bien lancer la compétition en étant présent dès le départ. Nous affrontons ensuite la Hollande que nous avons déjà vu jouer, puis nous finissons face à la Bulgarie que nous aurons eu le temps d’observer lors de ses deux premier matchs, c’est mieux de jouer dans ce sens".

Le programme des cadettes (Anapa, Russie) :
Vendredi 5 janvier, 13h : France-Russie
Samedi 6 janvier, 13h : Finlande-France

Le groupe : Léa Ackx (centrale), Aminata Dia (centrale), Stella Vidaller (libero), Julie Henyo (réceptionneuse/attaquante), Emilie Respaut (passeuse), Sara Romati (libero), Fétia-Here Rovira (réceptionneuse/attaquante), Leïa Ratahiry (pointue), Ambre Tomczyk (passeuse), Apolinne Tritz (libero), Guewe Diouf (réceptionneuse/attaquante), Camille Marquet (centrale)

Le programme des cadets (Sofia, Bulgarie) :
Vendredi 5 janvier, 15h : Suède-France
Samedi 6 janvier, 15h : France-Pays-Bas

Dimanche 7 janvier, 17h30 : France-Bulgarie


Le groupe : Kellian Motta Paes (passeur, Pôle de Bordeaux), Thomas Helfer (passeur, CNVB), Loïc Zanus-Fortes (central, Pôle de Lyon), Thibaut Saccomano (central, Pôle de Cannes), Pablo Sangare (central, Pôle de Montpellier), Loïc Manuohalalo (central/attaquant, Pôle de Wattignies), Grégory Gempin (capitaine/pointu, CNVB), Matéo Lapierre (réceptionneur/attaquant, Calais), Martin Djordjevic (réceptionneur/attaquant, Pôle de Dinard), Ibrahim Lawani (réceptionneur/attaquant, Pôle de Chatenay), Thibault Loubeyre (Libero, Pôle de Cannes), Mathieu Vol (réceptionneur/attaquant, Pôle de Montpellier)