Accueil >>
HOME
13/08/2017
Mémorial Wagner : La France termine sur une défaite
Après deux victoires en cinq sets contre la Pologne et la Russie, les Bleus ont finalement concédé une défaite contre le Canada (25-22, 25-21, 25-22) lors du dernier match du Mémorial Wagner, au cours duquel Laurent Tillie a fait tourner son effectif. Les Bleus finissent deuxièmes derrière la Pologne.
"Cela reste une rencontre amicale, donc il n’a rien de grave, mais il va falloir retrouver du gaz pour arriver plus frais à l’Euro. Le Canada a réalisé un match plein tandis qu’on a été seulement moyens. C’est vraiment sur la fraîcheur que s’est joué ce match", résumait le manager Arnaud Josserand à l’issue de la rencontre dominée par les hommes de Stéphane Antiga. A chaque entame de set, les Canadiens ont imposé leur rythme en prenant systématiquement les devants, menés par un Nicolas Hoag en feu (22 points et 69% en attaque). Jamais complètement décrochés, les Français, dans une configuration inhabituelle (titularisations notamment d'Antoine Brizard, de Barthélémy Chinenyeze, de Daryl Bultor, entrée de Kevin Tillie au poste de libero), ont cependant cédé face au troisième de la dernière Ligue Mondiale. 

Un manque d’énergie

"Ce n’est jamais facile de perdre 3-0 mais il faut se dire qu’ils ont été bons et qu’on avait dépensé beaucoup d’énergie sur les matchs précédents contre la Pologne et la Russie"
, analysait quant à lui le capitaine Benjamin Toniutti. Mais l’important pour le passeur tricolore est ailleurs et il estime que ce Mémorial Wagner, que les Bleus terminent à la deuxième place derrière la Pologne, aura été rassurant à dix jours du coup d'envoi du
 Championnat d'Europe. "Il y a eu beaucoup de positif sur ce week-end. On a battu les deux équipes européennes qui font partie des favorites dans deux semaines pour l’Euro. Par rapport à la Ligue Mondiale, nous avons commis trop de fautes au service ou en attaque. Cette défaite est frustrante, mais on a déjà connu ça en préparation, donc cela ne plombe pas le moral. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir."

Les réactions

Arnaud Josserand, manager : "C’était vraiment difficile physiquement même si l’on a fait tourné l’effectif. Les Canadiens ont mieux joué que nous et ont commis très peu de fautes, au service, au bloc ou en attaque. Il n’y a rien de déshonorant à perdre contre eux. On manquait de percussion tandis que le Canada est une équipe très physique. Il faut juste être conscient du travail qu’il reste à accomplir."

Benjamin Toniutti, passeur : "Cette défaite nous permet de voir ce que l’on doit encore travailler pour l’Euro. On a eu du mal à rentrer dans les matches. Il faudra davantage être capable d’enchainer les rencontres."