Accueil >>
HOME
Actualités FFVB
Voir tout
04/06/17
Les Bleues en échec face à l’Allemagne
La France s’est inclinée en quatre sets (22-25, 21-25, 25-22, 17-25) face à l’Allemagne. Mais, généreuses et combattives, les Bleues ont réalisé ce dimanche leur meilleure partie face à une équipe supérieure sur le papier. De quoi donner un élan positif avant la prochaine échéance : la Ligue Européenne dont le tournoi retour se déroulera à Nantes.
Elles n’ont pas à rougir de leur performance. Les joueuses de Félix André, écartées de la course à la qualification depuis la défaite 0-3 face à la Finlande, profitent des derniers matchs de ce TQCM pour poursuivre le chantier en cours, un projet à long terme. Et ce qu’elles ont montré ce dimanche à Viana do Castelo (POR) face aux Allemandes, leaders invaincues de la poule F, semble être de bon augure pour les échéances à venir, notamment l’Euro League puis le FIVB World Grand Prix.

Majoritairement dominée lors du premier set (8-14), la France n’a pas rendu les armes et a profité de quelques coups d’éclat pour recoller au score 16-16, avant d’engager un bras de fer final (21-21), qui sourira finalement à l’Allemagne : 22-25. Les Bleues ont couru après le score allemand tout au long du second set, mais sans jamais réussir à égaliser (25-21). L’élan pour le set suivant était tout de même donné. C’est finalement lors du troisième set, pourtant couperet, que les Bleues trouveront des solutions au contre, avec les quatre blocs du match inscrits pendant ce set, trois aces et une efficacité retrouvée à l’attaque. Alors que le sélectionneur allemand décide de remplacer toutes ses attaquantes en bout de filet, la France domine alors la troisième manche d’un bout à l’autre, (16-10) jusqu’à la celer 25-22.

Orgueilleuse, l’Allemagne a fait parler son expérience au quatrième set. Après avoir laissé beaucoup d’énergie dans le set précédent, les Bleues se sont inclinées sévèrement 25-17. De l’autre côté du filet, le danger venait du bras de l’attaquante de pointe Lisa Lippman (11 points) ainsi que de Dora Grozer qui a impressionné, entrée sur le terrain uniquement à partir du troisième set (10 points). Mais c’est surtout du côté des Françaises que l’issue du match s’est jouée. Les fautes directes se sont multipliées, dans tous les secteurs.

Preuve qu’il reste du chemin à parcourir pour la jeune équipe de France. « La compétition était un cran au dessus de nous mais nous sommes monter en puissance match après match. Si le résultat ne reflète pas toujours cette dynamique, c’est là dessus que l’on doit capitaliser pour travailler sérieusement tout l’été ! », affirme le sélectionneur français Félix André. la Ligue Européenne est le prochain rendez-vous des Bleues, en Georgie du 16 au 18 juin puis à domicile à Nantes-Rezé (à la Trocardière) du 23
 au 25 juin. Une nouvelle occasion de juger de la progression de la formation tricolore, prometteuse. 
 
Félix André, sélectionneur de l'équipe de France : « Odette Ndoye (meilleure marqueuse avec 18 points) et Juliette Fidon (17 points) ont amené une précieuse stabilité en réception qui nous a permis de développer davantage notre jeu. Mais je n’aime pas parler en terme d’individualités, parce que cet été on travaille réellement autour du collectif, un groupe large. Le curseur victoire/défaite n’est pas celui sur lequel on doit se baser pour analyser nos performances aujourd’hui. Ce soir, l’attitude des filles a été très bonne, d’autant plus face à des adversaires qui sont actuellement trois crans au dessus de nous. J’ai le sentiment que notre philosophie de jeu est en train d’être digérée et c’est encouragent. Les filles ont dû changer beaucoup de leurs habitudes et intégrer des consignes tactiques qui peuvent être différentes de celles qu’elles ont en club, cela prend du temps. L’été va être riche et chaque match est une base de travail pour nous. »
 

 

PROGRAMME


31/05/2017
15:00 ALLEMAGNE / SLOVENIE 3-0 (25-18 25-20 25-22)
17:30 PORTUGAL / FRANCE 3-2 (25-21 13-25 23-25 27-25 15-13)
> feuille de match
20:30 FINLANDE / ESTONIE

01/06/2017
15:00 FRANCE / SLOVENIE 0/3 (17-25 15-25 16-25)
> feuille de match
17:30 PORTUGAL / FINLANDE 3/2 (25-23 27-29 17-25 25-22 15-12)
20:30 ESTONIE / ALLEMAGNE 0/3 (18-25 19-25 20-25)

02/06/2017
15:00 FINLANDE / FRANCE 3/0 (26-24 25-18 25-17)
> feuille de match
17:30 ALLEMAGNE / PORTUGAL 3//1 (25-18 25-15 15-25 25-11)
20:30 SLOVENIE / ESTONIE 3/0 (25-19 25-20 25-12)

03/06/2017
15:00 FINLANDE / ALLEMAGNE 0/3 ( 23-25 23-25 14-25)
17:30 PORTUGAL / SLOVENIE 0/3 (18-25 19-25 22-25)
20:30 FRANCE / ESTONIE 2/3 (25-22 20-25 25-15 17-25 14-16)
> feuille de match

04/06/2017
104/06/2017
ALLEMAGNE / FRANCE 3/1 (22-25, 21-25, 25-22, 17-25)
> feuille de match
SLOVENIE / FINLANDE​ 3/0 (25-16 25-21 26-24)
ESTONIE / PORTUGAL

              
 
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES


Site de la compétition : www.cev.lu
 
INFORMATIONS PRESSE

>Dssier de presse en téléchargement

LE GROUPE FRANCE

AMALRIC Oriane - Passeuse - 11/10/90 - EVREUX VOLLEY-BALL
DELABARRE Laurianne - Passeuse - 24/04/87 - SUHL (Allemagne)


ROCHELLE Alexandra - Libéro - 14/12/83 - BEZIERS VOLLEY-BALL
GIARDINO Amandine - Libéro - 30/03/95 - SAINT-RAPHAEL VAR VOLLEY-BALL

MARTIN Pauline - Centrale - 20/10/95 - BEZIERS VOLLEY-BALL
GARREAU-DJE Marie France - Centrale - 10/04/92 - ES CANNET ROCHEVILLE
BAUER Christina - Centrale - 01/01/88 - BOLZANO (Italie)
DASCALU Silvana - Centrale - 14/05/94 - SAINT-CLOUD PARIS SF

GICQUEL Lucille - Pointue - 13/11/97 - RACING CLUB DE CANNESL
DASCALU Alexandra - Pointue - 17/04/91 - SAINT-CLOUD PARIS SF

FIDON Juliette - Récep/Attaquante - 28/10/96 - EVREUX VOLLEY-BALL
ZONGO Safiatou - Récep/Attaquante - 14/03/1994 - BEZIERS VOLLEY-BALL
NDOYE Odette - Récep/Attaquante - 25/08/92 - SAINT-CLOUD PARIS SF
OUBLIE Kelly - Récep/Attaquante - 02/12/87 - QUIMPER VOLLEY 29



STAFF

Directeur «Génération 2024» : Emile ROUSSEAUX
Manager : Sidi ABIDA / Alexandra FOMINA
Entraîneur : Félix ANDRE
Entraîneur adjoint : Laurent DELACOURT
Médecin : Francis GENSON / Margaux GIBERT / Nicolas OSTERLE Kinésithérapeute : Mathilde MUSTIERE / Cédric MANGIONE / Hervé BALAGUER Statisticien : Mathieu BURAVANT