Accueil >>
HOME
01/06/2017
TQCM : la Slovénie trop forte pour les Bleues
Pour son deuxième match dans le Tournoi de qualification au Championnat du monde organisé à Viana do Castelo (Portugal), la France a concédé une deuxième défaite, face à des Slovènes très solides (0-3). Prochain match dès vendredi contre la Finlande.
Après sa défaite inaugurale jeudi face au Portugal (2-3), pays organisateur de ce TQCM, l'équipe de France s'est de nouveau inclinée face à la Slovénie ce vendredi après-midi au Centro Cultural de Viana de Castelo. Ce deuxième revers en deux matchs, qui compromet leurs chances de participer au Championnat du monde 2018, montre que le chemin vers l'excellence est encore long pour les Bleues, engagées dans une période de reconstruction avec en point de mire les Jeux Olympiques 2024.

Le début de partie est serré, mais les Slovènes parviennent à créer un premier écart (5-8 après 7 minutes de jeu). Emmenées par Iza Mlakar (14 points, dont 3 blocs), les joueuses d'Alessandro Chiappini se détachent inexorablement (6-11, 7-14, puis 12-20) et remportent logiquement la première manche (17-25) face à des Françaises en difficulté au bloc (seulement 2 dans le premier acte, contre 7 pour leurs adversaires). Les Bleues se reprennent et mettent plus d'agressivité en début de deuxième set, entamé sur un 3-0, mais cette avance ne tient pas longtemps.

Plus solides dans tous les compartiments du jeu, les Slovènes recollent au score avant de passer devant (7-9) et de creuser ensuite l'écart comme dans le premier set. Alors que les joueuses des Balkans trouvent de l'efficacité offensive (67% dans la deuxième manche), les Françaises restent en dessous des 40% de réussite. La Slovénie en profite pour s'adjuger le deuxième set (15-25) et pour prendre les devants dans le troisième (4-9). Les Bleues ne reviendront pas (16-25 dans le troisième set). Face à la Slovénie, la marche était trop haute pour cette équipe de France, qui poursuivra son apprentissage ce vendredi contre la Finlande, un adversaire sans doute plus abordable.

Félix André (sélectionneur de l’équipe de France) : "Pour moi, la Slovénie était la deuxième nation la plus forte de ce tournoi derrière l'Allemagne. Donc, forcément, pour se remettre dans le bain, ce n'était pas le meilleur adversaire, mais en même temps, je pense qu'à l'heure actuelle, notre pire ennemi, c'est nous-mêmes. Il faut se battre avec nos conceptions du volley, et c'est ce que nous n'avons pas réussi à faire aujourd'hui. Les Slovènes ont fait un super match, mais de notre côté, ce que je regrette, c'est que sur nos point faibles, nous avons été plutôt forts, et que sur nos points forts, nous avons été plutôt faibles, voire très faibles. C'est rageant, nous manquons vraiment de constance. Il y a quand même des axes d'amélioration, notre qualité de réception a été bien meilleure qu'au premier match, mais ça ne suffit pas. Pour l'instant, nous avons un état d'esprit irréprochable dans la vie de groupe et à l'entraînement, mais cet état d'esprit devient défaillant quand on rentre en match. Il ne faut pas oublier que tout ce que nous construisons en dehors des matchs doit se traduire en performance sur le terrain."