Accueil >>
HOME
11/05/2016
Mondial U21: Gauthier-Rat et Loiseau visent haut
Vice-champions d’Europe U20 l’année dernière, Arnaud Gauthier-Rat et Arnaud Loiseau entrent en lice ce jeudi à Lucerne où se déroulent les Championnats du monde U21 de beach-volley. Avec l’ambition affichée de se couvrir d’or.
Leur histoire commune est récente. Elle a débuté il y a un peu plus de deux ans lors d’une détection pour former une paire de beach-volley à envoyer aux qualifications des Jeux Olympiques de la Jeunesse disputées en Turquie en mai 2014. "On venait d’entrer au Centre National de Volley-Ball et notre but c’était de faire de la salle, explique Arnaud Loiseau. On a fait connaissance là-bas. Ils ont trouvé qu’avec Arnaud, on pouvait constituer une bonne paire." Qualifiés pour les JOJ de Nankin, en août de la même année, les deux Arnaud, Loiseau et Gauthier-Rat, y ont atteint les huitièmes de finale, éliminés sur le fil par une paire argentine. "Avec le peu d’expérience qu’on avait, on s’est dit qu’il y avait sans doute quelque chose à faire. De là, je me suis mis à fond dans le beach", poursuit Loiseau, dont les blessures ont gâché la première année au CNVB et ont fini par l’éloigner de la salle aux dépens du sable.

Arnaud Gauthier-Rat, petit frère de Marion, internationale française en salle et capitaine de Nantes, est lui resté à Montpellier une année supplémentaire avant de décider de rejoindre son complice à Toulouse pour, lui aussi, se consacrer exclusivement au beach-volley. Ce qui peut vite devenir un avantage face à la concurrence. "On s’entraîne ensemble depuis le début de l’année. Ce n’est pas le cas de toutes les équipes de jeunes, raconte Gauthier-Rat. Certains jouent en salle l’hiver et ne se mettent au beach que l’été. Le temps que l’on a passé ensemble ces derniers mois peut nous aider."

Déjà, il aura permis aux deux garçons nés en 1996 d’apprendre à mieux se connaître. "On est complètement différents dans la vie, assure Loiseau. Au début c’était un peu difficile d’être toujours ensemble, mais on a appris à se connaître. Et c’est peut-être ce qui fait notre force aujourd’hui. Arnaud est beaucoup dans l’analyse du jeu, de la technique, même durant les matches. Il arrive à avoir une bonne vue d’ensemble. Moi je suis plus dans la dynamique, je suis celui qui va faire plus de bruit sur le terrain, mettre l‘ambiance. Notre réussite, c’est d’avoir su réunir nos différences plutôt que de les opposer."

"On veut aller chercher le titre"

"Complémentaires et soudés", selon Gauthier-Rat, les deux volleyeurs ne manquent pas d’ambitions à la veille de débuter le Mondial U21 en Suisse. "On veut aller chercher le titre, clame ce dernier. Au moins le podium. On a une revanche à prendre sur pas mal d’équipes, notamment sur les Brésiliens qui nous avaient battus au tie-break en quarts de finale du Mondial l’an dernier." Loiseau, qui fêtera ses 20 ans jeudi, le jour de leur entrée en lice dans le tableau principal, est tout aussi déterminé. "On y va pour gagner tous nos matches. Si on monte sur le podium, ce sera une belle performance. Le Venezuela a une bonne équipe, les Russes aussi, sans oublier les Brésiliens qui sont tenants du titre. Il y a aussi beaucoup d’équipes homogènes dont il faudra se méfier."

Médaillés d’argent lors des Championnats d’Europe juniors la saison passée, Gauthier-Rat et Loiseau semblent promis à un très bel avenir sur le sable, eux qui ont, au moins pour le moment, fait une croix sur la salle. "On aimerait intégrer l’équipe de France senior d’ici deux ou trois ans, conclut Loiseau. Avec en fil conducteur les Jeux Olympiques de 2024 à Paris, ceux de 2028, voire même ceux d’après." L'avenir leur appartient...