29 JUIN 2011
LES BLEUS GAGNENT LA PREMIÈRE MANCHE
Auteur Hubert Guériau
Le Palais des Sports de Pau a souri aux volleyeurs français : un succès 3 à 1 sur la Corée du Sud (23-25, 27-25, 25-16, 25-15) Dernier match de la 1ère phase de cette Ligue Mondiale vendredi à Boulazac (20h40), encore face à la Corée du Sud.

Retrouvez le live-scoring, les résultats, et les statistiques officielles.

 

C'est quasiment un barrage que les Français ont disputé ce soir à Pau. En s'imposant 3 sets à 1, les Français ont fait la moitié du chemin vers le maintien. Il faudra encore gagner à Boulazac vendredi soir sur un score sec, toujours face aux Sud-Coréens. Ce soir, la pression a bien failli submerger les Tricolores. La faute à une feuille de route très passable en Ligue Mondiale, avec seulement une victoire sur les Italiens (qui ont battu les Cubains 3/0 ce soir) et à un règlement de la FIVB sorti ce matin même... Le staff et les joueurs ont en effet appris que le Japon serait repêché. Porto-Rico terminera 16ème de la Ligue Mondiale mais la France, avec seulement huit points ce soir, est encore sous la menace de terminer 15ème. Les Japonais sauvés par un nouvel article réglementaire, le 2ème ticket pour les plays-downs se décidera entre Français et Sud-Coréens. Il fallait donc gagner et impérativement par 3/0 ou 3/1 pour ne pas laisser aux Asiatiques un point synonyme de maintien.

Cette peur de devoir disputer un play-down avec tous les risques que cela comporterait face à une équipe plus modeste qui évoluera à domicile, a paralysé les Français pendant un demi-set. C'est bien simple, rien n'a fonctionné et il a fallu une sacrée réaction pour ne pas sombrer. C'est en équipe que les Français ont réagi dans le sillage d'un Antonin Rouzier encore remarquable (28 points). Philippe Blain utilisa toutes ses armes, fit entrer notamment Marien Moreau pour soulager Rouzier et donner de la puissance à son équipe. Et Pierre Pujol qui suppléa parfaitement Benjamin Toniutti. Preuve que Pujol, le plus capé des Bleus, a réalisé une grosse prestation : il enquilla aussi 7 blocks ! Samuele Tuia et Nicolas Maréchal ont aussi relevé la tête après leur fade France-Cuba de Montbéliard. Gérald Hardy-Dessources est monté plusieurs fois sur le filet et a sonné la charge, ravissant un Palais des Sports de Pau habitué aux joutes internationales prêt à vibrer à chaque occasion. Les Français s'inclinèrent sur le fil dans le 1er set avant d'arracher le second puis de dérouler dans les 3ème et 4ème sets pour un succès finalement aisé.

A Boulazac, les Bleus auront un brin de pression en moins : ils pourront s'appuyer sur le match de Pau, peut-être une rencontre fondatrice pour un jeune groupe qui a un avenir. C'est peut-être aussi ce à quoi pensa Earvin Ngapeth présent dans les tribunes paloises.

Le match :

La Corée débute bien mieux que les Tricolores qui comptent une seule attaque (Maréchal) au 1er TMT (8-4). Malgré les blocks de Gérald Hardy-Dessources et la première attaque d'Antonin Rouzier, l'écart grandit en faveur de la Corée (13-8). Sept points séparent les deux équipes (18-11) car les Français multiplient les fautes. Pierre Pujol et Marien Moreau font leur entrée. Un block et une attaque de Moreau permettent à l'équipe de France de revenir à 16-18 puis bientôt 21-21 et 22-22 après une attaque de Samuele Tuia. Mais la Corée ne commet pas de faute et conclue le 1er set par une attaque de Kim Jeong-Hwan (25-23).

Les Coréens prennent un meilleur départ (3-0) puis 8-6 au 1er TMT. Les Français s'accrochent avec un excellent Hardy-Dessources au block : les Français mènent 11-10. Les attaques de Maréchal et de Rouzier envoient les deux équipes au 2ème TMT et la France mène 16-13. L'écart de trois points est constant jusqu'à 20-17 puis 21-17 après une attaque de Hardy-Dessources. Le time-out pris par l'entraîneur coréen, Park Ki-won, est efficace : le block de Kwak Seung-suk permet aux Sud-Coréens de revenir à un point (21-20). Philippe Blain, le coach français, pose alors un time-out. Le money-time est haletant et la faute de service de Shin Yung-suk offre le 2ème set aux Français (27-25).

Cette fois-ci, la France prend un meilleur départ. Une attaque de Samuele Tuia permet aux Bleus de mener 8-6 au 1er TMT. Les Coréens défendent des balles impossibles pour mener 11-10. Les hommes de Philippe Blain se révoltent et creusent un écart significatif : 16-12. La Corée ne reviendra pas. Antonin Rouzier (déjà 20 points en trois sets) rassurent le collectif tricolore par son efficacité. Pierre Pujol multiplie les blocks et les Français s'envolent dans ce 3ème set : 25-16 pour les Bleus qui mènent 2 sets à 1 dans une jolie ambiance.

Jusqu'au 1er TMT, les deux équipes sont proches (8-6). Les Français dominent les Coréens avec des attaques plus percutantes. A l'image du 3ème set, la France prend une avance importante (11-9 à 16-10). Les hommes de Philippe Blain sont soutenus par les 3700 spectateurs du Palais des Sports de Pau. Gérald Hardy-Dessources continue son show et c'est lui qui conclut le match (25-15) et libère ses partenaires.

Déclarations
Philippe Blain (entraîneur) : On est partis dans ce match avec beaucoup de nervosité. On a commis beaucoup de fautes mais vu comme cela se termine, c'est la preuve que le mental est très important. Une fois menés, on s'est lâchés et on a produit du jeu. On a été extrêmement performant au contre qui n'est pas notre qualité première. On a pris confiance au fur et à mesure. Nous avons livré une bonne prestation mais qui ne servira à rien si on ne confirme pas à Boulazac.

Antonin Rouzier : On a certainement peur, ensuite Pierre Pujol est rentré et ça fonctionnait bien. On a fait un gros match au block défensif et on a commis peu de fautes au service. On respecte es consignes et on gagne. Face à ce genre d'équipe, il faut jouer simple. Pour une fois que physiquement on est au-dessus d'une équipe il faut en profiter. Je suis un peu fatigué et heureusement on a jour de repos. C'est positif de gagner et il faudra aller chercher les trois points sur le prochain match. On est satisfait du niveau de jeu déployé sur les 3ème et 4ème sets.

Nicolas Maréchal (capitaine) : On est soulagé mais il faudra tout de même gagner le prochain match pour éviter les plays-downs, c'est super important. Nous avons notre destin entre les mains. On sait ce qu'on doit faire et on le fera. On s'est mis un peu trop de pression. On a trop forcé notre jeu. On s'est relâchés et on est bien revenu dans le 1er set. Ensuite, on a bien servi, bien bloqué et finalement bien joué.

Gérald Hardy-Dessources : On était stressé par l'enjeu et on a eu du mal à rentrer dans le match. J'ai essayé d'apporter de la folie et mon enthousiasme. On savait qu'il fallait gagner deux matches, c'est important pour le volley-ball français. Ce 1er set était un truc de fou. On était menés largement et il y a eu un déclic. On a alors montré tout ce qu'on a travaillé. On n'était pas content de tous ces matches, On avait à cœur de montrer qu'on n'est pas des charlots. Dans 48h à Boulazac, les Coréens reviendront peut-être plus armés.

Pierre Pujol : La situation comptable oblige, on joue avec un surplus de pression. On veut bien finir, Le match était compliqué à jouer, c'était tendu. Il reste un match à Boulazac, continuons. Vraiment, je reviens de six mois où je n'ai pas joué, Je me suis bien entraîné et j'ai eu du mal à revenir en match. Cela fait 20 jours que j'ai des sensations. Ce soir, ça paie pour l'équipe, c'est ça le plus important.

Statistiques
Résultats : France - Corée du Sud : 3-1 (23-25, 27-25, 25-16, 25-15)


3 700 spectateurs
Arbitres : Patricia Salvatore (Usa) et Panagiotis Roussakis (Gre)

Durée 01h57 : 1er set (31') - 2ème set (34’) - 3ème set (26') - 4ème set (26')

Six de base :
France : Hardy-Dessources - Rouzier - Vadeleux -Toniutti - Maréchal (c) - Tuia - Grebennikov (libéro) puis Moreau,
Pujol, Lyneel
Corée du Sud : Han Sun-soo - Jeon Kwang-in - Lee Sun-kyu - Ki Jeong-hwan - Choi Hong-suk - Shin Yung-suk - Kwon
Young-min (Libéro) puis Yun Bong-woo, Lee Kang-joo, Kim Eup-seop, Kwak Seung-suk, Kwong Young-min.

La sélection française :
Passeurs :
Pierre Pujol, 26 ans - 164 sélections (Trevise / Ita)
Benjamin Toniutti, 21 ans - 39 sél (Sète)
Libéros :
Jenia Grebennikov, 20 ans - 12 sél (Rennes)
Jean-François Exiga, 29 ans - 91 sél (Monza / Ita)
Centraux :
Gérald Hardy-Dessources, 28 ans - 75 sél (Cannes)
Jean-Philippe Sol, 25 ans - 61 sél (Poitiers)
Romain Vadeleux, 28 ans - 106 sél (Macerata / Ita)
Réceptionneurs-attaquants :
Julien Lyneel, 21 ans - 13 sél (Montpellier)
Samuele Tuia, 24 ans - 46 sél (Olsztyn / Pol)
Nicolas Maréchal, 24 ans - 62 sél (Poitiers) - capitaine
Guillaume Quesque, 22 ans - 5 sél (Montpellier)
Pointus :
Antonin Rouzier, 24 ans - 101 sél (Poitiers)
Marien Moreau, 27 ans - 50 sél (Cannes)
Mory Sidibe, 23 ans - 4 sél (Noliko Maaseik / Bel)

Le staff :
Team manager : Gérard Castan - Entraîneur : Philippe Blain - Entraîneurs-adjoints : Jocelyn Trillon - Frédéric Trouvé - Kinésithérapeute : Jean-Paul Andréa - Médecin : Jacques Blanc - Préparateur physique : Jean Sengès - Statisticien : Mickaël Parchemin - Attaché de Presse : Hubert Guériau

La sélection de Corée du sud :
2/ Han Sun-soo 3/ Kwon Young-min (capitaine)4/ Jeon Kwang-in5/ Yeo Oh-hyun (libéro)7/ Lee Sun-kyu 9/ Kwak Seung-suk 10/ Yun Bong-woo 12/ Kim Jeong-hwan 13/ Choi Hong-suk 18/ Shin Yung-suk 19/ Lee Kang-joo 20/ Kim Eun-seop - Entraîneur : Park Ki-won - Adjoint :Kim Keung-un

Résultats et classement :
Résultats week-end 1 :
27 mai à Lyon : France - Italie : 0-3 (14-25, 20-25, 12-25)
Corée du Sud - Cuba : 3-0 (25-20, 29-27, 25-18)
29 mai à Chambéry : France – Italie : 0-3 (15-25, 23,25 25-27)
Corée du Sud - Cuba : 1-3 (25-21, 23-25, 18-25, 18-25)

Résultats week-end 2 :
Samedi 04 juin à Suwon : Corée du Sud - France : 3-1 (25-21, 24-26, 25-20, 25-16)
Italie - Cuba : 3-0 (25-19, 25-21, 27-25)
Dimanche 05 juin à Suwon : Corée-du-sud - France : 3-1 (27-25, 19-25, 25-23, 25-16)
Italie - Cuba : 3-2 (25-14, 23-25, 25-17, 22-25, 18-16)

Résultats week-end 3 :
Jeudi 09 juin à Tours : France - Cuba : 1-3 (27-29, 27-25, 23-25, 31-33)
Corée-du-Sud - Italie : 1-3 (25-23, 19-25, 20-25, 21-25)
Samedi 11 juin à Toulouse : France - Cuba : 2-3 (25-23, 21-25, 25-22, 22-25, 9-15)
Corée-du-sud - Italie : 2-3 (15-25, 22-25, 25-21, 25-22, 10-15)

Résultats week-end 4 :
Vendredi 17 juin à Messine : Italie - France : 1-3 (25-21, 30-32, 23-25, 23-25)
18 juin : Corée-du-Sud - Cuba : 0-3 (20-25, 22-25, 20-25)
Samedi 18 juin à Catane : Italie - France : 3-1 (25-20, 18-25, 25-22, 25-17)
19 juin : Corée-du-Sud - Cuba : 0-3 (23-25, 13-25, 18-25)

Résultats week-end 5 :
Vendredi 24 juin à Paris : France - Cuba : 2-3 (25-21, 22-25, 25-21, 22-25, 12-15)
24 juin : Italie - Corée-du-Sud 3-0 (25-18, 25-21, 25- 20)
Dimanche 26 juin à Montbéliard : France - Cuba : 1-3 (25-21, 20-25, 15-25, 23-25)
26 juin : Italie - Corée-du-Sud : 3-0 (25-15, 25-13, 25-21)

Week-end 6 :
Mercredi 29 juin à 20h10 - Pau : France - Corée 3-1 (23-25, 27-25, 25-16, 25-15)
29 juin : Italie - Cuba 3-0 (25-21, 25- 22 32-30)
Vendredi 1er juillet à 20h40 - Boulazac : France - Corée du Sud (Le Palio) et Italie - Cuba (20h30 à Modène)