En ce moment
16 septembre 2014 - 20h15
FRANCE-ALLEMAGNE
BE IN SPORTS MAX 9

18 septembre 2014 20H15
FRANCE-IRAN

BE IN SPORTS MAX 10
 
Toutes les infos du Mondial


MASTERS DE BAKU
MEDAILLE D ARGENT
KROU-ROWLANDSON



et plus de vidéos et photos

Beach Volley
Partenaires
S'abonner à FFVB infos
28 JUIN 2011
NICOLAS MARÉCHAL : "JE PEUX APPORTER BEAUCOUP PLUS"
Auteur Hubert Guériau
Promu capitaine en l'absence de Guillaume Samica (blessure au dos), le Poitevin manque de repères après une saison quasiment blanche. Mais il croit en le potentiel de l'équipe et souhaite rapidement redevenir un élément clef de l'équipe de France. L'occasion lui en est donnée mercredi soir à Pau (20h10) puis vendredi à Boulazac (20h40) face à la Corée du Sud.
Le contenu de la défaite à Montbéliard a sonné comme un coup d'arrêt...
En effet car jusque là le niveau de jeu progressait week-end après week-end. Il faut vite réagir. Avec la longue période d'entraînement pour préparer l'Euro qui débutera fin juillet, on sera beaucoup plus forts qu'actuellement. On a une super équipe, peut-être pas trop physique mais bien technique et tactique.

Tu dresses parfois un constat sévère sur tes performances pourtant, toi aussi, tu es en progrès constants...

Sauf que je reste sur une mauvaise prestation en Franche-Comté ! Je manque de matches et si j'ai beaucoup joué cette saison, c'était dans une salle vide (1) ! Je peux apporter beaucoup au niveau offensif et faire beaucoup mieux en réception. Je me sentais super bien au service et jusqu'à présent je n'ai pas réussi à reproduire en match ce que j'ai fait pendant l'année.

On ne le souligne peut-être pas assez mais la moyenne d'âge du six de base (2) aligné par Philippe Blain est de 24 ans. Pas si jeune mais pas encore mature...
On nous demande beaucoup et tout de suite. Prendre des responsabilités nous fait grandir et les matches internationaux nous apportent plus de maturité que le championnat. La blessure de Guillaume Samica a impliqué que je sois nommé capitaine. Cela m'a surpris... et en plus je perds quasiment toujours le toss ! Le capitanat me donne une motivation supplémentaire et la volonté d'évoluer à un niveau plus élevé. Notre équipe est jeune avec des talents : lorsque je vois Jenia Grebennikov qui prend la place de Jean-François Exiga, c'est énorme et c'est tant mieux pour lui.

Au début de la Ligue Mondiale, le groupe parlait de qualification et à la veille du dernier week-end, c'est le maintien qui est visé...
Nous sommes une équipe en reconstruction et on ne peut pas attendre des résultats fabuleux. Compte tenu de nos individualités, je pense qu'on avait les moyens de finir deuxièmes. Je réclame de la patience car les résultats viendront par la suite.

Quelle expérience retires-tu de ta suspension d'un total de six mois ?

On se dit toujours que cela n'arrive qu'aux autres. Prendre six mois, ça m'a fait très mal. Je n'étais pas très sérieux lorsque j'évoluais à Tourcoing, je ne notais rien. Je crois que cela se savait dans le milieu du volley. J'avais pris deux premiers avertissements en deux semaines et j'ai été rattrapé par cette période là. Puis, alors que je croyais en avoir fini avec l'AFLD, j'ai pris un deuxième coup de massue.

Et maintenant, tu t'es enfin organisé ?
Avec l'aide de ma copine, j'essaie de bien ranger ce qui concerne le volley, les contrats, les impôts. Mon tempérament n'est pas à la rigueur absolue : je suis de nature tranquille, voire nonchalante. J'essaie d'être rigoureux là-dessus et je progresse...

Les deux matches face à la Corée du Sud sont devenus des matches couperets...

L'idée est d'aller chercher deux victoires. Nous n'étions pas encore prêts en Corée et cela s'est traduit par deux défaites. On veut montrer aux Coréens que nous sommes plus forts. On n'est pas à notre place dans cette poule et on veut se rattraper.

(1) Nicolas Maréchal a été suspendu deux fois trois mois pour avoir omis de se localiser dans le cadre du suivi longitudinal.
(2) Toniutti (21 ans) - Grebennikov (20 ans) - Hardy Dessources et Vadeleux (28 ans) - Tuia, Maréchal et Rouzier (24 ans).

La sélection française
Passeurs :
Pierre Pujol, 26 ans - 163 sélections (Trevise / Ita)
Benjamin Toniutti, 21 ans - 38 sél (Sète)
Libéros :
Jenia Grebennikov, 20 ans - 11 sél (Rennes)
Jean-François Exiga, 29 ans - 91 sél (Monza / Ita)
Centraux :
Gérald Hardy-Dessources, 28 ans - 74 sél (Cannes)
Jean-Philippe Sol, 25 ans - 60 sél (Poitiers)
Romain Vadeleux, 28 ans - 105 sél (Macerata / Ita)
Réceptionneurs-attaquants :
Julien Lyneel, 21 ans - 12 sél (Montpellier)
Samuele Tuia, 24 ans - 45 sél (Olsztyn / Pol)
Nicolas Maréchal, 24 ans - 61 sél (Poitiers) - capitaine
Guillaume Quesque, 22 ans - 4 sél (Montpellier)
Pointus :
Antonin Rouzier, 24 ans - 100 sél (Poitiers)
Marien Moreau, 27 ans - 49 sél (Cannes)
Mory Sidibe, 23 ans - 4 sél (Noliko Maaseik / Bel)

Le staff :
Team manager : Gérard Castan - Entraîneur : Philippe Blain - Entraîneurs-adjoints : Jocelyn Trillon - Frédéric Trouvé - Kinésithérapeute : Jean-Paul Andréa - Médecin : Jacques Blanc - Préparateur physique : Jean Sengès - Statisticien : Mickaël Parchemin - Attaché de Presse : Hubert Guériau

La sélection de Corée du sud
2/ Han Sun-soo 3/ Kwon Young-min (capitaine) 4/ Jeon Kwang-in 5/ Yeo Oh-hyun (libéro) 7/ Lee Sun-kyu 9/ Kwak Seung-suk 10/ Yun Bong-woo 12/ Kim Jeong-hwan 13/ Choi Hong-suk 18/ Shin Yung-suk 19/ Lee Kang-joo 20/ Kim Eun-seop
Entraîneur : Park Ki-won - Adjoint : Kim Keung-un

Résultats et classement :
Résultats week-end 1 :

27 mai à Lyon : France - Italie : 0-3 (14-25, 20-25, 12-25)
Corée du Sud - Cuba : 3-0 (25-20, 29-27, 25-18)
29 mai à Chambéry : France – Italie : 0-3 (15-25, 23,25 25-27)
Corée du Sud - Cuba : 1-3 (25-21, 23-25, 18-25, 18-25)

Résultats week-end 2 :

Samedi 04 juin à Suwon : Corée du Sud - France : 3-1 (25-21, 24-26, 25-20, 25-16)
Italie - Cuba : 3-0 (25-19, 25-21, 27-25)
Dimanche 05 juin à Suwon : Corée-du-sud - France : 3-1 (27-25, 19-25, 25-23, 25-16)
Italie - Cuba : 3-2 (25-14, 23-25, 25-17, 22-25, 18-16)

Résultats week-end 3 :

Jeudi 09 juin à Tours : France - Cuba : 1-3 (27-29, 27-25, 23-25, 31-33)
Corée-du-Sud - Italie : 1-3 (25-23, 19-25, 20-25, 21-25)
Samedi 11 juin à Toulouse : France - Cuba : 2-3 (25-23, 21-25, 25-22, 22-25, 9-15)
Corée-du-sud - Italie : 2-3 (15-25, 22-25, 25-21, 25-22, 10-15)

Résultats week-end 4 :

Vendredi 17 juin à Messine : Italie - France : 1-3 (25-21, 30-32, 23-25, 23-25)
18 juin : Corée-du-Sud - Cuba : 0-3 (20-25, 22-25, 20-25)
Samedi 18 juin à Catane : Italie - France : 3-1 (25-20, 18-25, 25-22, 25-17)
19 juin : Corée-du-Sud - Cuba : 0-3 (23-25, 13-25, 18-25)

Résultats week-end 5 :
Vendredi 24 juin à Paris : France - Cuba : 2-3 (25-21, 22-25, 25-21, 22-25, 12-15)
24 juin : Italie - Corée-du-Sud 3-0 (25-18, 25-21, 25- 20)
Dimanche 26 juin à Montbéliard : France - Cuba : 1-3 (25-21, 20-25, 15-25, 23-25)
26 juin : Italie - Corée-du-Sud : 3-0 (25-15, 25-13, 25-21)

Week-end 6 :
Mercredi 29 juin à 20h10 - Pau : France - Corée du Sud (Palais des Sports) et Italie - Cuba (20h30 à Parme)
Vendredi 1er juillet à 20h40 - Boulazac : France - Corée du Sud (Le Palio) et Italie - Cuba (20h30 à Modène)

Classement : 1/ Italie 25 pts (10m) 2/ Cuba 20 pts (10m) 3) Corée du Sud 10 pts (10m) 4/ France 5 pts (10m)